Pour le moment, l'OM réalise une saison de tout premier ordre, bien loin des ambitions annoncées de qualification pour l''Europa League. Troisièmes du championnat, les Marseillais sont également encore en lice en coupe d'Europe avec ce quart de finale face à Leipzig. Avec deux points d'avance sur Lyon, la lutte entre les deux Olympiques s'annonce très disputée jusqu'à la 38e journée. Surtout, que plus qu'une présence en C1 l'an prochain, le club bénéficiaire de cette 3e place obtiendra des fonds supplémentaires pour recruter.

L'OM cherche toujours son grand attaquant

Le Mercato d'été sera justement très important à tous les niveaux pour la formation phocéenne.

Avec cette menace du fair-play financier qui plane [VIDEO], Marseille doit vendre s'il veut pouvoir se renforcer en vue de la saison 2018/2019. Si question départs, de nombreuses interrogations perdurent, l'Olympique de Marseille cherche toujours son grand attaquant promis aux supporters depuis l'arrivée de Frank McCourt.

Pris de court l'an passé, les Provençaux s'étaient rabattus sur un choix presque par défaut [VIDEO] avec Kostas Mitroglou. Le Grec, malgré quelques fulgurances comme à Toulouse, ne devrait pas être retenu lors de ce mercato. Afin de ne pas se retrouver dans une position similaire, l'OM commence déjà à prospecter en Europe, et il semble qu'un profil en particulier intéresse l'état-major.

Récemment appelé en sélection brésilienne

Élément de Benfica prêté à Besiktas depuis deux ans, le brésilien Anderson Talisca serait donc l'une des nouvelles priorités de Jacques-Henri Eyraud et Andoni Zubizarreta.

Milieu offensif de formation, Talisca s'est souvent retrouvé aligner à la pointe de l'attaque du club turc. Avec succès puisqu'il a inscrit 11 buts en 26 matches de championnat. Un total auquel il faut rajouter quatre réalisations en Ligue des champions. Des performances qui lui ont permis d'être appelé avec la sélection brésilienne par Tite, le sélectionneur national, en novembre dernier.

Pour le moment, Besiktas est réticent à l'idée de payer son option d'achat fixée à 21 millions d'euros. De quoi permettre à l'OM de pouvoir attirer le joueur de 24 ans ? Rien n'est sûr puisque le natif de Feira de Santana a beaucoup de courtisans comme Liverpool, le Milan AC, Everton ou encore l'AS Rome. Et on le répète, afin de pouvoir dépenser lors du mercato, l'OM devra dégraisser son effectif pour renflouer les caisses.