Si la Ligue 1 a déjà son champion de France avec le Paris Saint-Germain, derrière la lutte entre trois équipes anime cette fin de saison. Entre l'AS Monaco, second, l'Olympique Lyonnais et l'Olympique de Marseille, à égalité à la troisième place, il n'y a qu'un seul point d'écart. Autant dire que tous vont se battre pour éviter cette quatrième place, synonyme d'une non qualification en Ligue des champions. Pour l'OM, la tâche est d'autant plus compliquée puisque les Marseillais sont encore en lice pour une qualification en finale de l'Europa League.

Les échauffourées d'OM-OL sanctionnées

Néanmoins, les joueurs de Rudi Garcia auraient pu se rendre la tâche plus facile lors de l'Olympico le 18 Mars dernier.

Menée 2-1 sur sa pelouse par Lyon, l'OM avait su revenir par l'intermédiaire de Kostas Mitroglou, avant finalement de s'incliner dans les arrêts de jeu sur une tête de Memphis Depay (3-2). Un revers qui a ramené les Lyonnais à seulement deux points de son adversaire du soir.

Dans la confusion la plus totale, des échauffourées ont marqué l'après-match avec plusieurs acteurs impliqués comme Adil Rami, Anthony Lopes ou encore Marcelo. Tout ce petit monde attendait de connaître son sort hier soir lors de la commission de discipline. Devant l'ampleur des événements, la LFP a décidé de frapper fort, notamment en ce qui concerne Lopes et Rami.

Adil Rami de retour pour la dernière journée

Le portier et le défenseur central phocéen ont été suspendus trois matches ferme chacun. On se rappelle qu'Adil Rami était à deux doigts d'en venir aux mains avec Marcelo.

Une scène qui s'est poursuivie jusque dans le couloir amenant aux vestiaires du Vélodrome. Quant à Anthony Lopes, il était coupable d'avoir frappé par derrière un membre du staff de Rudi Garcia. Marcelo n'a, lui, été sanctionné qu'avec sursis (deux rencontres). C'est une bien mauvaise nouvelle pour les Provençaux qui vont donc devoir se passer de leur taulier pour finir la saison en Ligue 1.

En effet, l'ancien du FC Séville sera de retour pour l'ultime journée face à Amiens à domicile. Avec les soucis musculaires de Rolando, Rudi Garcia va devoir se creuser les méninges et il n'est pas exclu que la charnière Luiz Gustavo-Kamara, celle de l'exploit face à Leipzig en C3 [VIDEO], soit reconduite pour ce sprint final. En revanche, Adil Rami pourra bel et bien être en tenue pour cette demi-finale d'Europa League face au Red Bull Salzbourg (26 avril-3 mai), tant attendue par les supporters [VIDEO].