5

Comme une tâche sur l'incroyable parcours du Paris Saint Germain ces deux dernières années, Hatem Ben Arfa n'aura jamais su trouver sa place au sein d'un effectif francilien qu'il a pourtant toujours senti à sa portée... Une situation peu flatteuse pour le club qui se voit depuis sept ans en nouvelle référence du football européen.

Il faut dire qu'en bientôt deux saisons passés à Paris, les relations [VIDEO] entre l'international tricolore et le club francilien se seront révélées pour l'essentiel conflictuelles. La cause, selon l'attaquant français, à une plaisanterie auprès l'Emir du Qatar que le président Nasser n'aurait vraisemblablement jamais réussi digéré.

En effet, malgré sa forte volonté d'intégrer en patron l'équipe parisienne, le natif de Clamart se sera heurté à un véritable mur dans la capitale.

Et si beaucoup regrettent cette mise à côté pour le moins anodine, d'autres ont choisi de fustiger le comportement du joueur de 31 ans qui aura tant bien que mal tenté d'exprimer son intérêt pour le club le plus titré de France.

Le joueur de Laurent Blanc

L'histoire peut presque sembler rocambolesque en y repensant étant donné que l'annonce de l'arrivée de Ben Arfa dans la capitale en juillet 2016 était salué par de nombreux techniciens du foot et la presse en général. Il faut dire que sa belle saison à l’OGC Nice (17 buts en 34 matches) parlait clairement en sa faveur. Seul bémol, il avait été le choix d'un autre, notamment Laurent Blanc qui s'était vu écarté au profit d'Unai Emery juste avant ses débuts.

C'est assurément là qu'il serait vraiment possible d'indexer l'origine des déboires de l'ancien Niçois. Le Basque ne se sera jamais trouvé d'atomes crochus avec le natif de Clamart qu'il décidera de mettre sur la touche. Il ira d'ailleurs jusqu'à évoquer un manque de présence physique chez le joueur pour justifier son choix. Quelques bouts de matchs donc jusqu'au fameux soir de sa dernière apparition le 5 avril 2017, soit 32 rencontres au total dont 8 titularisations.

Une vidéo qui n'a pas vraiment aidé

Certains ont estimé par la suite qu'en publiant le 26 mars 2017 une vidéo sur Instagram pour faire état de son malaise au sein du PSG, Hatem Ben Arfa avait commis une faute. Et un an plus tard, force est de constater que le résultat n'aura pas été bien éloquent. Le Français n'aura pas foulé la pelouse une seule fois cette saison, pire il aura même été écarté à deux reprises du groupe professionnel [VIDEO] pour lui signifier la gêne qu'il occasionne.

Désormais, Ben Arfa attend tranquillement la fin de la saison avant de décoller pour un horizon plus flatteur et pourquoi pas l'Olympique lyonnais qui n'arrête pas de lui faire les yeux doux.