Lors de la fin de saison 2016-2017, Saint Etienne ne se qualifie pas en Europa League contrairement aux années précédentes. Christophe Galtier, entraîneur de l'ASSE depuis 2009, quitte le club après l'avoir aidé à se développer et jouer des compétitions européennes régulièrement.

Saint Etienne devait réagir, les dirigeants ont privilégié la nomination de Oscar Garcia. Ce dernier était l'entraîneur du RB Salzbourg, avec qui il a réalisé deux fois un doublé (championnat et coupe).

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Mercato

Le club se renforce avec les arrivées de Lois Diony, Rémy Cabella, Assane DIoussé ou encore Hernani. Ancien du FC Barcelone, Oscar Garcia s'attèle à mettre en place sa tactique porté sur un jeu rapide et un pressing étouffant.

L'ASSE s'essouffle rapidement

L'entraîneur espagnol a débuté avec trois victoires d'affilées et une défaite face au PSG, malgré un visage séduisant. Après ce début de saison intéressant, les matchs nuls et les défaites s'enchaînent notamment une élimination en coupe de la ligue face à Strasbourg. Des critiques ont commencé à pleuvoir sur le club de la Forez, des frictions se font ressentir à l'intérieur du club. Mais aussi des recrues qui peinent à prouver comme par exemple Lois Diony, qui en 17 matchs toutes compétitions confondues, a marqué 0 but, un comble pour un attaquant.

Le tournant de cette première partie de saison a été le derby ASSE/OL, dans lequel Saint Etienne s'est montré inerte et perdit 5-0. Une honte pour les supporters stéphanois qui ont envahi le terrain [VIDEO]. Suite à ce revers, Oscar Garcia décida de démissionner de son poste.

Il se sentait à l'étroit entre les disputes incessantes des deux responsables du club, (Bernard Caiazzo et Roland Romeyer), ce départ a été un coup de massue pour les supporters.

Pour combler ce manque, les deux présidents et actionnaires du club ont placé Julien Sable en tant qu'entraîneur, lui qui n'avait jamais entraîné, il se retrouva en première ligne. Les résultats ont été laborieux avec 2 matchs nuls et 4 défaites ainsi Saint Etienne s'enfonce dans la crise. A l'approche de la trêve hivernale, les dirigeants ont nommé Jean-Louis Gasset en tant qu'entraîneur à la place de Sable.

Un mercato déterminant pour la fin de saison

Saint Etienne voulant sauver leur deuxième partie de saison, se sont renforcés avec Yann M'Vila, Matthieu Debuchy, Neven Subotic. Les retours de prêt (Robert Beric et de Oussama Tannane) sont fructifiants. Ils se séparèrent de quelques joueurs comme Pogba, Soderlund, Lacroix ou encore Diony.

En attendant les arrivées, le mois de janvier des stéphanois a connu quelques trous d'air avec trois défaites importantes face à Metz et Nice en championnat mais également face à Troyes en coupe de France.

Néanmoins, à partir de Février, une équipe type avec du caractère se forme, à l'image de Debuchy qui ne lâche rien, qui se montre décisif et qui peut prétendre à une place dans le groupe de l'équipe de France pour le mondial. Surtout qu'a ce poste, la France connaît une véritable pénurie.

Les "Gros" du championnat ont du mal face à Saint Etienne

Contrairement à l'OM, qui ne réussit que face aux "faibles", Saint Etienne ont montré de l'envie face à Marseille (2-2), Lyon (1-1) et face à Paris (1-1). Le match retour face au PSG est un match référence, car ils ont mené le match en marquant assez tôt. Les parisiens ne se sentaient pas à l'aise face à une équipe qui n'avait pas peur du champion de France de cette saison. Malheureusement, un but contre son camp a sauvé les parisiens de la déroute.

La saison n'est pas terminée, mais le club stéphanois s'approche de l'Europe et n'a plus goûté la défaite depuis onze matchs. En regardant six mois en arrière, on se dit que le club revient de très loin. A présent, les supporters ne peuvent que se délecter de la fin de saison.