Le 20 octobre 2016, Rudi Garcia succède à Franck Passi. Il arrive afin de lancer "l'OM champions project".

Il réussit en peu de temps à ramener l'OM sur le devant de la scène en décrochant un billet pour les tours préliminaires d'Europa League. Il met également en valeur des joueurs comme Thauvin, Gomis ou encore Payet.

La saison 2017-2018, un épiphénomène qui lui apportera trop de privilèges

Après un recrutement important, les phocéens se lancent dans une nouvelle saison. Elle débutera par une qualification en Europa League suivie d'une crise due à une correction face à Monaco puis Rennes.

Publicité

Par la suite, le tacticien intégrera un nouveau schéma tactique en s'appuyant sur des hommes forts (Gustavo, Thauvin, Rami ou encore Ocampos), l'équipe séduira à la fois les supporters et les experts. L'équipe use de son coeur et de la ferveur des supporters pour se battre jusqu'à la dernière journée afin d'atteindre le podium tout en se hissant en finale d'Europa League face à l'Atlético Madrid. Néanmoins, le rêve de l'OM s'écroule en perdant la finale ainsi que le podium.

Par la suite, Rudi Garcia sera adoubé par Jacques-Henri Eyraud, allant jusqu'à lui confier l'intégralité du recrutement laissant ainsi Zubizarreta toujours plus en retrait.

La saison de trop ?

Une saison basée sur la motivation ne se poursuit jamais. Garcia ne l'a pas compris. Car la saison est calamiteuse. Après avoir été honteusement éliminée de la Ligue Europa, l'équipe phocéenne continue de décevoir avec notamment une élimination face à Andrézieux en Coupe de France. Les recrues n'apportent pas grand-chose, la communication d'après-matchs de Rudi Garcia exaspère les supporters qui refusent de voir Garcia sur le banc plus longtemps.

La tactique de Garcia est sans cesse décriée par tous.

Publicité

L'entraîneur est dans la tempête et malgré tous les ressorts psychologiques qu'il a essayés, rien ne change, au grand désarroi de Gustavo, qui souhaite que ses partenaires fassent des efforts et que lui-même récupère son poste au milieu de terrain.

Une réunion avec les supporters a eu lieu, afin que ces derniers aident l'équipe au lieu de siffler les joueurs et ainsi créer "l'union sacrée". Néanmoins, cela est vain car certains joueurs ne supportent plus cette pression quotidienne ainsi que cette situation dans l'ensemble.

Si aucun changement d'entraîneur n'arrive, cette situation risque de perdurer, annonçant un cataclysme financier pour 'l'OM champions project".