Voilà, c'est fait : l'Olympique de Marseille est en demi finale d'Europa League. Et dire que cette performance s'est faite en déjouant tous les pronostics est un euphémisme.

Peu de consultants voyaient l'OM faire un tel parcours au début de la saison. Certains prédisaient une élimination lors des phases de poules pour permettre à Rudi Garcia de se concentrer sur le championnat et la course au podium. D'autres juraient une qualification impossible face à Braga en huitième de finale, équipe portugaise joueuse et imprenable à domicile. Puis le même discours face à Bilbao. Et enfin face à Leipzig, dauphin du Bayern Munich, club de Naby Keita (acheté 52 millions d'euros par Liverpool) et bourreau de Monaco.

Dugarry ne donnait pas cher de la peau des Olympiens

Et s'il y en a un qui n'aurait pas posé un centime sur une qualification des joueurs de l'OM [VIDEO], c'est bien Christophe Dugarry, consultant phare de RMC. Dans son émission Team Duga d'il y a deux semaines, l'ancien international Français a déclaré qu'il voyait mal le club se qualifier face à une équipe très joueuse et (alors) 3ème d'une Bundesliga relevée. Petit florilège :

« De toute façon la question (d'un abandon de la Ligue Europa pour se concentrer sur le championnat) ne se posera même pas puisqu'ils vont se faire taper par Leipzig», « non, t'as rien choisi, tu vas te faire taper tout simplement » ou encore « et tout ça face à une équipe qui est très supérieure à l'Olympique de Marseille ». On vous laisse avec cette vidéo, meilleure à écouter qu'à lire.

Dugarry, le roi des pronostics

Ce n'est pas la première fois que Christophe Dugarry se trompe totalement dans ses pronostics. Il est un coutumier du fait et il semble avoir d'autant plus de mal à être objectif quand il s'agit de l'Olympique de Marseille. Prenons par exemple un débat au début de la saison. Dugarry avait alors affirmé que le projet de Gérard Lopez, le nouveau propriétaire du LOSC, avait un projet bien plus solide et logique que celui de McCourt.

Finalement, le club de l'américain est à la lutte pour le podium et en demi finale d'une compétition européenne, pendant que celui de l'ancien propriétaire de la marque de Formule 1 Lotus (qu'il a également fait couler) lutte pour le maintien et est bon avant-dernier du championnat. Il n'est pas demandé aux journalistes et consultants d'avoir tout le temps raison. Mais Dugarry semble avoir énormément de mal à parler de l'OM en laissant tout sentiment de côté. Et cette subjectivité le fait parfois dire des choses ensuite décriées.