6

ANALYSE SPORTIVE - L'Olympique lyonnais s'est incliné sur le fil (3-2) samedi soir face au Racing Club de Strasbourg Alsace à l'occasion d'une 37e journée de Ligue 1 pour le moins haute en couleurs. Les Gones ont vu filer devant eux l'opportunité d'une qualification directe en Ligue des Champions la saison prochaine.

Il faut dire que le résultat a été accueilli avec une grande stupeur par le public lyonnais. Surtout qu'après le match nul concédé par l'Olympique de Marseille [VIDEO] contre Guingamp (3-3) la veille, le club avait une belle opportunité de prendre ses distances dans la course pour la 2e place [VIDEO] du classement synonyme de qualification directe pour la Ligue des Champions.

Une occasion manquée de justesse avec deux buts inscrits, coup sur coup, par les hommes de Thierry Laurey dans les dernières minutes de jeu. Le coach strasbourgeois s'est ainsi dit comblé du travail de ses joueurs sur le terrain, ce qui permet à son équipe de se tenir à distance de la relégation en Ligue 2.

Les Gones surpris à Strasbourg

Et pourtant, en menant au score (2-1) tout en gardant la main mise sur le ballon (63% de possession), les hommes de Bruno Génésio auraient pu penser que la victoire leur tendait les bras. C'était bien sûr sans compter sur des Strasbourgeois venus démontrer qu'ils ne faisaient pas de la figuration.

C'est donc la fin d'une belle série pour l'OL qui enregistre sa sixième défaite de la saison, la première depuis le 1er mars contre Caen. Il faudra assurément montrer un bien meilleur visage contre l'OGC Nice dans une semaine.

L'OL descend à la 3e marche du podium

Avec cette défaite surprise contre les Strasbourgeois, les petits protégés de Jean-Michel Aulas ont malheureusement dû cédé leur place de dauphin du Paris Saint-Germain aux monégasques. En effet, le club du Rocher s'est imposé, de son côté, dans le match qui l'opposait à l'AS Saint-Etienne sur un ultime but de Fabio Henrique Tavares dans les arrêts de jeu de la partie.

La 38e et dernière journée du championnat de France qui se jouera le samedi 20 mai dès 20H s'annonce déjà très électrique. A la clé de ce dénouement de la saison, Lyon, Marseille et Monaco se disputeront à distance les 2e et 3e marche sur le podium. De la tension, mais aussi du grand spectacle en perspective pour le clou d'une saison 2017-2018 qui aura véritablement été riche en émotions pour les très nombreux amoureux du ballon rond dans l'Hexagone.