En une semaine, l'OM est rapidement retombé sur terre. Après l'effervescence autour du club grâce au parcours européen, Marseille n'a pu remporter cette finale face à l'Atletico Madrid (0-3), avant de voir Lyon s'imposer contre Nice, ce qui les éliminent de la course à la Ligue des champions. Des échecs qui pourraient être lourds de conséquence sur le Mercato.

Pas de Ligue des champions pour l'OM

Aligné face à Lyon, Mario Balotelli aurait pu envoyer les Marseillais en C1 sur une occasion où il se présente seul face à Gorgelin. Mais l'Italien envoie le ballon au-dessus. Un tournant qui aurait également pu l'être pour le joueur niçois.

Fortement pressenti ces derniers jours [VIDEO] pour s'engager avec l'OM, Super Mario ne serait plus du tout aussi ravi de rejoindre la Canebière sans la Ligue des champions.

Plusieurs autres courtisans, comme Naples et l'AS Rome, seront eux en phase de poule de la plus prestigieuse coupe d'Europe. Un argument non négligeable qui pourrait donc coûter cher à Jacques-Henri Eyraud, le président de l'institution phocéenne, dans ce dossier Mario Balotelli. Malgré le bon parcours en Europa League et la ferveur du Vélodrome [VIDEO] qui plaît énormément au Transalpin, ce dernier n'aurait guère envie d'évoluer en C3, comme il l'a fait cette saison sur la Côte d'Azur.

Mario Balotelli coûte cher, très cher

Autre point sensible pour ce transfert, son coût. Le président de Nice, Jean-Pierre Rivière, a bien répété que Mario Balotelli était sous contrat jusqu'en 2019 et qu'il ne serait donc pas gratuit.

Avec la menace du fair-play financier et cette non-qualification en Ligue des champions (qui ne rapportera donc pas environ 30 à 35 millions d'euros), l'OM doit faire attention à ses dépenses, et devra vraisemblablement vendre avant d'envisager le recrutement. À cette indemnité de transfert s'ajoute le salaire de l'international italien.

Chez les aiglons, il percevait environ 450 000 euros mensuels, ce qui en ferait déjà l'un des trois plus gros salaires marseillais. Sauf que l'agent de Balotelli, Mino Raiola, va faire monter les enchères et que son client voudrait plus que ses émoluments niçois. Pour l'OM, la solution de secours pourrait s'appeler Frank McCourt. Le propriétaire du club a déjà dépensé plus de 120 millions d'euros sur les 200 millions promis au départ. S'il accepte de faire une petite rallonge, l'OM pourrait accepter les conditions salariales de Balotelli et ainsi faire de lui le grand attaquant espéré depuis un an et demi.