Alors que L'Olympique Lyonnais est encore dans la course à la deuxième [VIDEO] place, c'est déjà l'avenir de certains joueurs du club qui est mis à rude épreuve. Ainsi, un joueur en particulier, plaît beaucoup et ce joueur n'est autre que Nabil Fékir.

Chaque jour, on lit des informations par-ci, par-là sur l'international français de l'OL. Ainsi, aujourd'hui, on apprend par le biais du "Liverpool Echo" que la concurrence entre Chelsea et Liverpool fait rage. En effet, les deux clubs veulent absolument le joueur et seraient prêts à tout pour devancer l'autre quitte même à devoir rajouter de l'argent.

Aucun accord avec Liverpool?

C'est un dossier qui fait l’actualité de l’Olympique Lyonnais ces derniers jours et c'est surtout un dossier qui peut faire couler beaucoup d'encre lors du prochain Mercato estival.

Ainsi, alors que RMC parlait il y a quelques jours d'un accord entre Nabil Fékir et Liverpool, le principal intéressé a déclaré le contraire : "Pour le moment, il n'y a rien. Ni à Liverpool, ni nulle part". Aujourd'hui, on apprend par le site "Foot01.com" que Chelsea est entré dans la danse et serait prêt à concurrencer Liverpool sur le dossier.

D'après Rober Pirès, Nabil Fekir s’épanouirait en Premier League : "Il a plein de qualités. Il est à la fois rapide et très puissant. Il a un profil parfait pour le championnat en Angleterre". Il poursuit son propos en disant qu'il ne serait pas surpris si les clubs anglais venaient à s'arracher le joueur : " Je ne serais pas vraiment surpris s’il y avait des offres de club anglais pour le faire signer cet été".

Il faudra mettre le prix

Sachant la rude bataille entre Liverpool et Chelsea, il va de soi que cela se ressentira sur le prix payé par le club qui convaincra le président de lui vendre son joueur.

Ainsi, alors qu'on parlait il y a encore quelques semaines d'un montant autour de 60 millions d'euros, on parle aujourd'hui d'une somme à 70 millions. L'Olympique Lyonnais le sait, le temps jour en sa faveur.

Quoi qu'il en soit, un an après avoir vendu le jeune Corentin Tolisso en Allemagne, au Bayern Munich ou encore Alexandre Lacazette à Arsenal, l'OL de Jean-Michel Aulas démontre encore une fois que son centre de formation est très puissant et que le pari de la jeunesse est clairement un bon pari. Reste maintenant à savoir si l'Olympique Lyonnais se remettra d'une énième vente d'un de ses cadors et surtout on verra qui pourra prendre la relève de Nabil Fékir.