Sergej Milinkovic-Savic, Neymar, Kylian Mbappe ect..autant de dossiers compliqués à gérer pour le Paris Saint-Germain ces prochaines semaines. Pour autant, le dossier le plus chaud du moment reste celui du fair-play financier. En effet, le PSG est sous la menace d'une sanction de l'UEFA puisque les transferts de Neymar (222 millions) et Mbappé (180) auraient éveillés les soupçons de la grande instance du football.

Mais pas d'inquiétude particulière du côté du PSG. Ainsi, dans une conférence de presse de fin d'année, le président [VIDEO] du Paris Saint-Germain, Nasser Al-Khelaïfi a indiqué au quotidien L'Equipe que son équipe respectait totalement les règles du FPF.

Il a également abordé l'ensemble des thèmes du moment, le Mercato, Neymar, le départ d'Unai Emery et l'arrivée de Thomas Tuchel.

"Injuste si on avait une sanction"

Lors de la conférence de presse de fin de saison le président du Paris Saint-Germain s'est exprimé devant les journalistes sur le fair-play financier. Et pour le moins qu'on puisse dire, il est assez offensif : «Premièrement, on a toujours suivi les règles. C’est vrai que l’UEFA est très dure dans les discussions et parfois même injuste. Pour moi, honnêtement, ce serait surprenant, anormal et scandaleux d’être sanctionné. On n'a rien fait de mal. Les gens savent d’où vient notre argent, nous n’avons pas de dettes, nous avons des garanties. D’autres clubs dans d’autres Championnats étrangers ont des dettes. Si vous allez en Espagne par exemple, il y a beaucoup de clubs endettés".

Après ce tacle sur l'Espagne et on le comprend à demi-mot sur Javier Tebas dont il ne dira pas le nom, le président du PSG [VIDEO] met en avant le fait que le club de la capitale est pour beaucoup dans la nouvelle Ligue 1 "le PSG a permis l’arrivée de quelques investisseurs en Ligue 1 (Monaco, Marseille...) » il poursuit son propos en expliquant qu'il y aura de nouveaux sponsors au sein du Paris Saint-Germain : "Il y en aura des nouveaux. On est notamment en discussions avec Nike. Concernant Fly Emirates, c'es terminé. Mais on parle avec des autres candidats." En conclusion, il déclare que lui sera encore là pour quelques années : "J’aime mon métier, j'aime ce que je fais ici à Paris et je ne m’arrêterai pas avant de gagner la Ligue des champions". Et bien pour voir l'équipe du Paris Saint-Grmain faire encore mieux, rendez-vous l'année prochaine.

Top vidéos du jour

Affaire à suivre...