Dans son livre "Je suis l'arbitre masqué" sortit aux éditions "Hugo Sport", un arbitre de Ligue 1 n'a pas hésité à vivement critiqué certains acteurs de notre championnat français. Le Figaro a choisit certains de ces extraits. Et ils sont très violents. Coach, joueur, personne n'est épargné dans ce livre qui n'a pas finit de faire parler de lui.

Ben Arfa est une pleureuse !

Dans cet ouvrage, l'arbitre, qui est anonyme, a décidé de s'attaquer à Hatem Ben Arfa, qui n'a pourtant pas jouer au Paris-Saint Germain depuis le début de la saison.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne OM

Ce dernier, qui était au coeur d'un scandale sur twitter, aurait certainement préféré que cet arbitre se taise. D'autant plus qu'il aimerait pouvoir se relancer au mercato prochain, à l'Olympique de Marseille ou à l'Olympique Lyonnais, par exemple.

"Hatem Ben Arfa est une pleureuse. Il passe son temps à se plaindre (...) il n'a pas sa place sur un terrain de football. Vraiment, il est pénible. S'il perd un ballon,ce n'est jamais de sa faute. Le pire, c'est que même ses coéquipiers en prennent plein la gueule et sont excédés. " Une critique dont le parisien se serait bien passé.

Rudi Garcia est un cauchemar

Mais il n'y a pas que l'ex-joueur de Newcastle qui en a prit pour son grade. Il y a aussi l'entraîneur de l'Olympique de Marseille, Rudi Garcia, qui est vivement critiqué dans "Je suis l'arbitre masqué" : "Rudi Garcia est un cauchemar pour tous les arbitres. Il est insupportable. Le pire, c'est que plus sa carrière a pris de l'ampleur, plus il est devenu invivable. C'est un peu le Nabil Fekir, mais sur le banc. il est toujours occupé à critiquer [VIDEO]. Je me rappelle un jour à Lille ou il a couru vers l'arbitre assistant en plein match armé de son portable pour lui démontrer une erreur."

L'ancien coach de Montpellier, René Girard, s'est lui aussi fait tailler un costume par l'arbitre : "Je l'ai vu avec le visage déformé par la haine, il fait vraiment peur, on dirait un fou prêt à découper sa femme, ses enfants, sa tante et son oncle en rondelles.Ce qui est incroyable c'est que René Girard a été un cadre important de la direction technique nationale, vénérable institution qui forme les entraîneurs." Enfin, les deux dernières personnes à se faire incendier par l'arbitre anonyme sont Lyonnaises.

Il s'agit de Jean-Michel Aulas, le président de l'Olympique Lyonnais, et Nabil Fekir, alias le "sale gosse, prétentieux et qui se croît supérieur à tous le monde."