Depuis que la haute autorité de l'UEFA concernant le fair-play financier qui a annoncé que le Paris Saint-Germain ne serait pas sanctionné d'une quelconque interdiction, l'ensemble des joueurs sont détendus, mais pour autant, tout n'est pas terminé. En effet, le club de la capitale doit maintenant, trouvé près de 60 millions d'euros avant la fin du mois pour être dans les clous et cet argent passe par des ventes. Le quotidien L'Equipe, dans son édition du jour, fait un point et rappelle que le club parisien risque encore une sanction en cas de non respect.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne PSG

Le PSG doit rentrer dans le cadre

Dans l'article du quotidien, on apprend ainsi que si le Paris Saint-Germain ne respectait pas l'objectif de ventes, il risque encore une sanction concernant la prochain Ligue des Champions :"Le club de la capitale, s’il n’atteint pas l’objectif de d’ici al fin du mois (30 juin), peut encore être puni par l'UEFA dans le cadre du fair-play financier. Et cette sanction, pourrait être pour la prochaine Ligue des Champions". L'Equipe poursuit son propos en expliquant qu'il était donc assez urgent pour le club de trouver l'argent : "On a demandé au PSG de trouver entre 40 et 60 millions d'euros afin de boucler les résultats de la dernière saison écoulée et s'il n'y a pas respect de cela, le club sortirait de la déviation acceptable du Fair-Play financier."

À l’UEFA, on est assez clair, il faut absolument que le Paris Saint-Germain montre sa bonne volonté surtout que l'année prochaine l'équipe de la capitale va devoir amortir le transfert de Neymar ainsi que de Mbappé.

Près de 100 millions d'euros avec un renfort de partenaires, avec les ventes de joueurs ect...Ce qui veut surtout dire qu'un transfert à trois chiffres, ce ne sera pas pour cette année à nouveau.

Le PSG est serein

S'il ne faut surtout pas oublier que le Paris Saint-Germain n'est pas entièrement sorti d'affaire, il apparaît clairement que le plus dangereux semble maintenant assez loin. En effet, il faut s'estimer heureux de n'avoir pas eu de sanction directe et que le fait de devoir vendre des joueurs pour combler le manque et une bénédiction. D'autant plus qu'avec le transfert d’Odsonne Edouard qui est déjà bouclé, celui de l'Argentin Javier Pastore touche à sa fin et le transfert de Gonçalo Guedes peut rapidement se débloquer ce qui ferait largement l'affaire pour les 60 millions. Pour les 100 millions, il est possible que le PSG se passe de Kurzawa ou D'angel Di Maria notamment.