Alors que le Paris Saint-Germain va enfin connaître le jugement de l'UEFA, le club de la capitale se prépare déjà à vendre certains de ses anciens cadres, à l'image de Javier Pastore. L'Argentin de 28 ans pourrait bien faire partie de l'effectif de Manuel Pellegrini la saison prochaine, mais un élément de très haute importance vient directement enrayer le processus de négociation entre la France et l'Angleterre. En effet, le salaire annuel du joueur est bien au-dessus de ce que peut supporter la formation anglaise. Pour renflouer ses caisses, le PSG [VIDEO] va devoir faire de la place et ainsi laisser sur le départ plusieurs grands noms du club.

Mais dans la précipitation, l'équipe de Thomas Tuchel va devoir également réduire ses prix pour trouver rapidement preneur.

Le PSG doit baisser ses prix s'il veut vendre

Ce Mercato estival sera sans nul doute moins glorieux que celui d'il y a un an, où Neymar et Mbappé avaient rejoint la capitale française. Cette fois, plusieurs départs sont actés, dont celui de Javier Pastore. Mais l'Argentin va voir sa valeur marchande diminuée, car même si son prix correspond à ce que West Ham peut dépenser, son salaire est une toute autre question, comme l'indique l'agent de joueurs Bruno Satin pour RMC Sport : "Pastore, personne ne va lui donner équivalent, il faut donc faire un transfert à la baisse [...] les Argentins ne sont pas connus pour faire des remises". Selon lui, il n'est pas question de toucher au revenu annuel du footballeur, mais plutôt à son prix de vente.

West Ham et les autres prétendants pour El Flaco pourraient donc se voir bénéficier d'une remise en cas d'achat. De quoi accélérer la vente, mais en faisant rentrer moins de liquidités. Le club de Nasser Al-Khelaïfi est de plus en plus surveillé depuis un an et pourrait encore subir de nombreuses déconvenues en Juillet et Août.

Une occasion de vente que le PSG ne peut pas ignorer

Pour Pastore, une offre de 20 millions d'euros a été émise par West Ham, qui attend désormais la confirmation ou non du staff parisien sur une possible baisse de son prix. A l'avenir, cette révision du tarif pourrait être monnaie courante, si l'UEFA se montre toujours intransigeante vis-à-vis des énormes dépenses du PSG [VIDEO]. Comme l'annonce foot01.com, les Hammers doivent supporter un reversement de 10 millions d'euros annuels durant trois ans. A titre de comparaison, en 2011, l'indemnité du joueur s'élevait à 4,2 millions d'euros pour une saison.