6

Après sa demi-finale perdue sur le fil dans la soirée de mardi contre l'équipe de France, la Belgique entend remettre les pendules à l'heure contre l'Angleterre ce samedi au Stade de Saint-Pétersbourg. Une lutte pour la troisième place, belle occasion pour les hommes de Roberto Martinez de démontrer qu'ils ont déroulé la meilleure formation de ce Mondial 2018.

Il faut dire que du côté belge, on garde encore en travers de la gorge la très frustante rencontre [VIDEO] perdue (1-0) contre les Bleus dans ce même stade il y a tout juste trois jours. Le choc contre les Anglais constitue donc une belle perspective pour les Diables rouges de faire une dernière fois plaisir à leur public grandement mobilisé pour cette Coupe du monde russe.

Et pour les hommes de Gareth Southgate, c'est peut-être un moment fondateur du retour de l'Angleterre dans le cercle des favoris de la compétition. Pas vraiment attendus au début de la compétition, les Three Lions ont su se montrer surprenants. Harry Kane aura en tout cas une bonne opportunité de faire oublier son match catastrophique de mercredi face aux Croates.

Une petite finale très ouverte

Depuis 1978, la petite finale est l'occasion rêvée pour les sélections nationales de se lâcher après avoir échoué à la porte de la finale. Et tout semble indiquer que la coutume n'est vraiment pas parti pour changer ce samedi après-midi. D'ailleurs, les deux équipes se connaissent bien pour s'être déjà croisées un peu plus tôt dans la compétition, lors du 3e match du groupe G en phase de poules.

Ce premier duel avait assez largement tourné à l'avantage des Belges qui s'étaient alors imposés 1-0 sans forcer. Mais, cet après-midi, les dés seront à nouveau lancés, ne laissant présager que du beau spectacle en perspective.

Eden Hazard, Kevin De Bryne ou encore Romelu Lukaku assurent déjà qu'ils ne feront pas dans la dentelle face aux Anglais sur ce match.

Un avant-goût de la finale

Une belle petite finale en perspective donc au goût d'avant-finale pour aiguiser les esprits avant le très attendu match France-Croatie dimanche. Et si côté mental, le sélectionneur anglais a reconnu vendredi que son équipe [VIDEO] en avait bavé ces deux derniers jours, la machine sera prête pour relever le défi. Les Diables rouges devraient donc être méfiants et ne pas trop s'emballer sur ce terrain.

Rendez-vous est pris dès 16 heures au Krestovsky Stadium de Saint-Pétersbourg pour un intense moment de Football. La fête promet dans les tous cas d'être belle du côté de Bruxelles comme à Londres, où tous espèrent arracher coûte-que-coûte la 3e place de ce magnifique mondiale russe. Une médaille de bronze qui viendrait quelque peu récompenser un parcours assez séduisant.