L'avenir du jeune gardien de 25 ans est encore flou. Le troisième portier de l'Equipe de France, nouvellement champion du Monde, est sur le point de retourner à Paris pour préparer la pré-saison avec ses coéquipiers. Mais depuis l'arrivée de Gianluigi Buffon dans le club de la capitale, Areola sait qu'il est grandement menacé vis-à-vis de la place qu'il occupe dans les rangs parisiens. Suite à l'embauche de l'ex défenseur des cages de la Juventus, Alphonse Areola a fixé une seule condition à sa direction pour rester un joueur du club francilien la saison prochaine.

Areola veut du temps de jeu

L'AS Rome a fait de lui sa priorité absolue lorsqu'Alisson Becker sortira du club italien.

Mais pour le moment, la Série A va devoir attendre, car le français veut d'abord tenter d'obtenir des garanties vis-à-vis de son temps de jeu. Titulaire indiscutable la saison passée, Areola veut mettre la pression sur l'état-major parisien afin d'obtenir un maximum de temps de jeu lors de l'exercice 2018/2019. Annoncé avec insistance sur le départ du PSG [VIDEO], le jeune homme de 25 ans avait affirmé avant le début du Mercato vouloir rester le numéro un à Paris.

En plus de l'AS Rome, le Sporting Lisbonne ainsi que Chelsea penseraient à recruter le troisième gardien des Bleus durant la Coupe du Monde. Mais même si Areola veut tout essayer avant de définitivement claquer la porte à son équipe formatrice, son agent, Mino Raiola, lui aurait d'ores et déjà conseillé de trouver un point de chute pour la suite de sa carrière footballistique.

Un an de contrat pour le portier tricolore

Ce qui est certain, c'est que le Paris Saint-Germain va devoir agir rapidement pour conclure le dossier Areola. En effet, le jeune footballeur va voir son contrat avec le club de la capitale se terminer dans un an, ce qui pose le risque de le voir partir libre en 2019. Pour éviter cela, la direction du PSG [VIDEO] va soit trouver un accord pour une prolongation, soit transféré le gardien vers une autre formation européenne.

Quels autres cadres du groupe pourraient être victimes de la politique d'embauche de Paris ? Tandis que Neymar craint pour sa place de leader de l'équipe, d'autres membres de l'effectif de Thomas Tuchel savent qu'ils pourraient eux aussi être sur la sellette durant ce mercato estival. La reprise de Ligue 1 sera le 12 Août prochain face à Caen, et d'ici là les Parisiens devraient encore quelque peu ajuster leur onze de départ.