La semaine dernière, l'OM a enfin débloqué son Mercato en enrôlant le défenseur croate [VIDEO] de 22 ans, Duje Caleta-Car. Une belle trouvaille alors que le joueur était également convoité par le FC Séville qui, contrairement à Marseille, disputera la Ligue des champions. Ce joli coup ne devrait être qu'un avant-goût pour les supporters phocéens. Il y a notamment un nom qui résonne depuis plusieurs semaines sur la Canebière, celui de Mario Balotelli. Mais le buteur niçois, qui semblait être tout proche de rejoindre l'OM en début de mercato, n'est finalement plus du tout certain de pouvoir évoluer sous le maillot olympien.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne OM

L'OM et Nice se renvoient la balle, Balotelli toujours plus gourmand

Plusieurs problèmes se posent aujourd'hui dans ce dossier qu'Andoni Zubizarreta a qualifié "d'original".

Tout d'abord, Nice et Marseille n'arrivent pas à s'entendre sur l'indemnité de transfert et se renvoient constamment la balle. Les Aiglons expliquent n'avoir reçu aucune offre tandis que l'OM assure en avoir transmis deux, dont une incluant Rémy Cabella [VIDEO]. Un poker-menteur qui profite au principal intéressé, Mario Balotelli.

Pendant que les clubs continuent leurs tractations, l'international transalpin négocierait encore un salaire à la hausse en prétextant qu'une autre organisation souhaite l'enrôler... le Paris Saint-Germain. Difficile d'y voir clair dans le double-jeu de l'Italien qui a déjà obtenu les émoluments les plus importants de l'histoire du club (600,000 euros mensuels). Et si en plus, on rajoute la gourmandise de Mino Raiola...

Mino Raiola veut une grosse commission

L'agent de Mario Balotelli est celui qui a toutes les cartes entre les mains dans ce potentiel deal.

Profitant du faible coût de son client (Nice réclame 10 millions d'euros), l'homme qui s'occupe également des intérêts de Paul Pogba n'en démord pas et souhaite une commission importante. On parle de plusieurs millions d'euros. Afin d'obtenir ce qu'il souhaite, Mino Raiola n'hésite pas à bluffer, prétextant être également en contact avec plusieurs clubs de Serie A. Pour le moment, Jacques-Henri Eyraud, le président de l'OM, refuse de céder aux exigences du sulfureux businessman.

Il reste certes plus d'un mois avant la fermeture du mercato, mais huit semaines se sont déjà écoulées depuis la prise de contact, un temps important lorsqu'on parle de transfert. Selon un proche du dossier, il ne serait pas étonnant de voir l'OM faire marche arrière si la situation n'évoluait pas rapidement. En parallèle, l'état-major avancerait ses pions sur trois attaquants [VIDEO], Wissam Ben Yedder (FC Séville), Moussa Dembele (Celtic Glasgow) et Vincent Aboubakar (FC Porto). Histoire de ne pas se retrouver le bec dans l'eau, comme la saison dernière.