Lors du dernier Mercato estival, le PSG avait frappé fort, très fort. En enrôlant Neymar pour 222 millions d'euros [VIDEO] puis Kylian Mbappé en échange de 180 millions d'euros bonus compris, le club parisien s'est armé pour son objectif principal, la Ligue des champions. Mais ces coûts faramineux ont poussé le fair-play financier à observer de près les opérations financières. Paris doit désormais se tenir à carreau pour éloigner cette menace, ce qui devrait prendre encore quelques mois.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne PSG

Leonardo Bonucci, moitié moins cher que Jérôme Boateng

En attendant, le PSG doit compter ses sous et éviter de faire de nouvelles folies sur le mercato.

Ce qui pousse Antero Henrique et Nasser Al-Khelaïfi à se montrer malins et économes. Désireux de renforcer l'effectif après un nouvel échec en 8e de finale de la C1, le champion de France en titre a plusieurs pistes, notamment en défense centrale. Deux noms se dégagent fortement depuis plusieurs semaines, Leonardo Bonucci et Jérôme Boateng.

Concernant le dernier cité, son prix fixé par le Bayern Munich [VIDEO] semble hors d'atteinte vu le contexte, 80 millions d'euros. De son côté, le Milan se montre moins exigeant pour l'international italien. Une indemnité de 40 millions d'euros suffirait à satisfaire aux exigences des dirigeants Milanais. Autre aspect à prendre en compte, le fait que Bonucci soit très intéressé par le projet parisien, mais aussi pour retrouver son grand ami, Gianluigi Buffon.

Une rencontre entre l'agent du joueur et le PSG a, d'ailleurs, déjà eu lieu.

Bonucci attend de connaître l'avenir européen du Milan AC

Néanmoins, il faudra attendre vendredi pour connaître le volonté réelle du défenseur transalpin. C'est en effet ce jour-là que le Milan AC sera fixé sur son interdiction de participer à l'Europa League durant les deux prochaines saisons. Un refus des instances européennes et Leonardo Bonucci pourrait très sérieusement prendre la direction de la capitale. D'autant plus que le Milan AC, en proie à des difficultés financières, ne sera pas très longtemps un obstacle si un chèque de 40 millions d'euros arrive sur la table. Une information confirmée par la Gazzetta dello Sport ces derniers jours.

Sportivement, l'arrivée d'un telle recrue serait idéale pour le PSG qui veut passer un cap en C1. Mais avec Marquinhos, Thiago Silva et le récent champion du monde Presnel Kimpembe, le club possèdera quatre défenseurs centraux de renom, de quoi donc faire naître plusieurs questions chez certains, notamment chez le Français. À moins que Thomas Tuchel n'adapte un système à trois derrière, en 3-4-3.