L'Olympique Lyonnais veut une équipe encore plus forte et mieux organisée pour l'exercice 2018/2019. Le club français espère bien avoir une bonne place en Ligue des Champions, même si elle garde conscience qu'elle ne part pas favorite. En ce sens, pour préparer au mieux cette compétition annuelle, l'OL [VIDEO] doit avoir des renforts de taille pour s'en sortir. Mais outre les multiples ventes organisées en début de Mercato, qui ont déjà permis de récupérer plus de 50 millions d'euros de bénéfice, le portefeuille des Gones pour les transferts s'avère relativement restreint cette année.

De grandes dépenses mais pas d'achat compulsif

Lyon veut faire les choses progressivement pendant ce mercato estival. Auteure d'une très bonne saison, l'équipe se prépare à affronter sereinement la rentrée prochaine.

Cependant, un détail d'envergure pourrait bien venir les empêcher de concrétiser leurs rêves. En effet, l'enveloppe dont doit bénéficier le club pour acheter des renforts, si précieux avant l'année prochaine, ne s'élèverait qu'à 40 millions d'euros, selon le journal Le Progrès.

Avec aussi peu de moyens, difficile de voir sur le moyen-terme. Difficile également de pouvoir rivaliser avec les plus grandes formations de France et d'Europe, qui auront, quant à elles, de plus amples moyens financiers à leur disposition. Portant de grandes ambitions et avec une Ligue des Champions à préparer, ce mercato d'été risque bien d'être dur d'approche pour le staff lyonnais. L'intersaison est encore loin d'être finie, et d'autres ventes pourraient encore venir aider les Gones dans leurs multiples projets.

Deux ventes principales pour conforter leur place de leader en Ligue 1

Parmi les joueurs dont l'OL [VIDEO] pourrait tirer le plus de bénéfice, il y a toujours Nabil Fekir, qui a vu son transfert à Liverpool avorté au dernier moment. Malgré des rumeurs d'intérêt de la part du Real Madrid pour cet attaquant, rien de concret n'a pu être fait pour le moment, et le joueur se retrouve actuellement entre plusieurs options pour son avenir à Lyon.

Le second footballeur a pouvoir être vendu est Tanguy Ndombele. Malgré que la haute direction ne veuille pas se séparer de lui au cours des deux prochains mois, Bruno Génésio, épaulé par Jean-Michel Aulas, a avoué qu'une vente pourrait se faire dans le dossier Ndombele, en cas d'offre avantageuse. Avec un prix de 25 millions, soit cinq fois plus qu'il y a un an et demi à peine, le milieu central de 21 ans pourrait bien, avec Fekir, arranger les affaires financières de l'OL.