6

Depuis le siège de la fédération française de Football à Paris, Didier Deschamps a présenté ce jeudi les noms des 23 Bleus qui iront défié l'Allemagne et les Pays-Bas à l'occasion de la Ligue des Nations de l'UEFA. L'effectif dévoilé s'est voulu calqué à l'identique sur celui qui a remporté le mondial russe face à Croatie, à l'exception de Steve Mandanda blessé avec l'OM.

On prend les mêmes et on recommence ! Il faut dire que le scénario était déjà assez largement anticipé par la presse française depuis quelques jours. Fort de sa philosophie de jeu, Didier Deschamps a donc opté pour un maintien stratégique de l'équipe qui aura soulevé de très nombreuses passions [VIDEO] cet été en France.

Deschamps sûr de son groupe

Au début de la conférence de presse qui aura duré en tout une quarantaine de minutes, l'ancien capitaine des Bleus a égrainé les noms des joueurs retenus pour la Ligue des nations comme s'il s'agissait d'une évidence. Dans les buts, Benoît Costil prendra place aux côtés de Lloris et Alphonse Aréola. En défense, Hernandez, Kimpembe, Pavard, Sidibé et Mendy seront de la partie avec Umtiti, Varanne et même Rami, qui avait pourtant annoncé sa retraite internationale.

Au milieu de terrain, N'golo Kanté et Paul Pogba devraient tenter de reproduire leur excellent duo du mondial, avec le soutien appuyé de Blaise Matuidi, Corentin Tolisso ou encore Steven Nzonzi. Sur le front de l'attaque, on retrouvera bien sûr Olivier Giroud, Thomas Lemar, Florian Thauvin, Ousmane Dembélé, Nabil Fekir, ainsi que les chouchous Kylian Mbappé et Antoine Griezmann.

Aucun doute pour Didier Deschamps, l'objectif est clairement de mettre à l'honneur ses joueurs après un assez surprenant parcours en Russie.

Les champions du monde très attendus

C'est donc avec enthousiasme que les Bleus devraient être attendus pour la toute nouvelle compétition initiée par Michel Platini en 2014. Le premier match qui se jouera le 6 septembre contre la redoutable Mannschaft constitue sans nul doute un test pour le collectif tricolore tant défendu par le sélectionneur français. En effet, malgré leur élimination prématurée lors de la coupe du monde russe, les hommes de Joachim Low restent une force vive dont il faut se méfier.

D'un autre côté, l'incroyable histoire d'amour entre l'équipe de France et son public devrait assez largement faire vibrer le Stade de France avec la réception des Hollandais le 9 septembre. Un moment intense à n'en pas douter pour une formation de Didier Deschamps qui n'entend pas vraiment changer ses habitudes. S'il a évoqué la possibilité de faire un peu mieux tourner son effectif, l'ancien Marseillais souhaite s'appuyer sur les révélations du mondial [VIDEO].