8

La France a remporté dimanche la 21e édition de la Coupe du monde en Russie et décroché par la même occasion la deuxième étoile de son histoire face à une formation croate pourtant très redoutable. Retour sur les moments marquants d'un bon mois de tournoi qui a opposé 32 des meilleures sélections de Football à travers le monde.

Il faut dire que du 14 juin au 15 juillet, la Coupe du monde 2018 a offert à la FIFA et à la Russie de redorer leur blason après les vifs scandales et les séquences polémiques qui les ont fortement ébranlées ces dernières années. Entre performances sportives, animations dans les stades, ou encore ferveur du public, les amateurs de ballon rond n’ont pas vraiment eu à se plaindre.

Avec ses 169 buts marqués sur les 64 matchs disputés, le Mondial russe restera d'ailleurs comme l'un des plus prolifiques depuis 20 ans. Les éditions 98 et 2014 sont les seules à lui damer le pion avec 171 réalisations. C'est dire que les 3 millions de spectateurs qui se sont retrouvés dans les stades en ont eu pour leur argent : un exploit pour un public russe pas vraiment mordu de foot.

Quelques belles surprises

L’élimination de l’Allemagne en phase de poules a bien sûr été le premier coup de tonnerre de ce Mondial 2018. La championne du monde 2014 n'a d'ailleurs pas perdu de temps à se faire rejoindre par les favoris de la compétition, dont l’Argentine, l’Espagne et même le Portugal. La Seleçao de Neymar chutera quant à elle en quarts de finale face aux très redoutables Diables rouges [VIDEO].

La Belgique aura en effet montré de belles qualités sur ce mondial, finissant même à la 3e place avec la meilleure attaque (16 buts inscrits) et la meilleure défense (4 buts concédés). Une consécration pour une génération dorée qui pourrait en appeler d’autres. A noter aussi la belle surprise de l’Angleterre pas vraiment attendue, mais qui réussira à atteindre le dernier carré.

Une compétition relevée

Hormis le très indigeste France-Danemark soldé 0-0 au premier tour, les matchs de cette Coupe du monde auront su se montrer particulièrement intenses. Pour la première fois depuis 1986, aucune équipe africaine n'aura pu traverser la phase de poules. Les sélections européennes se seront faits la part belle dans ce mondial russe avec un dernier carré à 100% européen.

Quelques chocs se sont démarqués, dont le très haletant duel entre le Portugal [VIDEO] et l'Espagne. Le 8e de finale entre la France et l'Argentine a aussi su livrer sa part de révélations avec l'explosion de Mbappé. Quant aux quarts de finale Croatie-Russie et Brésil-Belgique, ils ont laissé une saveur particulière aux amoureux du ballon du rond qui prennent rendez-vous pour le Qatar en 2022.