Après un Mercato 2017 tonitruant qui a vu les arrivées de Neymar et Mbappé pour 400 millions d'euros, le PSG est bien plus calme en cette période de transferts. Fair-play financier oblige, les dirigeants parisiens cherchent les bonnes affaires, tout en essayant de dégraissant. Javier Pastore et Yuri Berchiche transférés [VIDEO], on attend désormais de connaître l'issue des cas Angel Di Maria et Adrien Rabiot, les deux hommes voulant quitter Paris ce été. En parallèle, deux autres dossiers agitent la capitale, ceux concernant Jérôme Boateng et Gonçalo Guedes.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne PSG

Un accord entre le PSG et Jérôme Boateng

Ce n'est désormais plus un secret, le PSG est à la recherche de deux défenseurs, un latéral gauche et un central.

Le 3-5-2 ou 3-4-3 que semble vouloir adopter Thomas Tüchel oblige le club à recruter dans ce secteur afin d'avoir une profondeur de banc nécessaire. Le nom de Leonardo Bonucci est souvent revenu [VIDEO], mais il se pourrait que la prochaine recrue défensive se nomme Jérôme Boateng.

L'international allemand se serait déjà mis d'accord avec l'état-major du Paris Saint-Germain sur les modalités du contrat. Reste désormais à s'entendre avec le Bayern Munich sur l'indemnité de transfert. Si on a rapidement évoqué un prix fixé à 80 millions d'euros, la somme demandée par les Bavarois tournerait plutôt autour de 50 millions d'euros. Une belle affaire pour un joueur qui fêtera ses 30 ans en septembre.

Valence refuse d'acheter Guedes

On en parle assez peu mais Gonçalo Guedes est aujourd'hui un joueur du PSG.

Arrivé à l'hiver 2017, il n'a pourtant porté les couleurs du club qu'à deux reprises en Ligue 1. Il fût ensuite prêté l'an passé à Valence où il a réalisé un exercice très prometteur. Désormais revenu à Paris, le Portugais est condamné à prendre les miettes du trio Cavani-Neymar-Mbappé, tout comme les autres éléments offensifs parisiens. Longtemps, Valence a tenu la corde pour enrôler définitivement le joueur de 21 ans.

Et alors qu'un accord semblait proche, les dirigeants espagnols ont finalement décidé de ne pas s'aligner sur ce que demande le PSG, c'est à dire 60 millions d'euros. Peter Lim, l'homme d'affaire singapourien qui possède le club, n'est pas allé plus loin qu'une offre de 40 millions d'euros. Devant cette nouvelle, Paris baissera-t-il son prix pour l'international lusitanien ? Pas sûr. Vu la puissance financière de la Premier League, il n'est pas impossible de voir un club anglais se manifester d'ici le 9 août, date de fermeture du mercato en Angleterre.