Trois semaines après la reprise de la Ligue 1, certains clubs attendaient avec impatience la fin août. Et pour cause, six d'entre eux étaient concernés par le tirage au sort de la Ligue des champions et de l'Europa League. Ce rendez-vous marque sans aucun doute le début de la campagne européenne. Le PSG, l'Olympique Lyonnais et l'AS Monaco connaissent désormais leurs adversaires en C1, tandis que l'OM, Rennes et les Girondins de Bordeaux sont fixés en Europa League.

Ligue des Champions: le PSG et Monaco pas gâtés, l'OL un peu plus tranquille

Candidat au titre final de la plus prestigieuse compétition européenne, le PSG devrait connaître un parcours en poule plus compliqué que les années précédentes.

Le champion de France, bien que dans le chapeau 1, a tiré le finaliste de la dernière édition, Liverpool. C'est d'ailleurs à Anfield que les troupes de Thomas Tüchel débuteront le 18 septembre prochain. S'ajoutent à ces deux cadors, le Napoli de Carlo Ancelotti [VIDEO]. [VIDEO] Ce sera l'occasion pour le technicien italien de croiser pour la seconde fois la route des parisiens en phase de poule. Pour rappel, c'est à l'issue d'une déroute du Bayern Munich l'an passé au Parc des Princes (3-0) que l'ancien coach du PSG avait été démis de ses fonctions. La dernière équipe de ce groupe C est serbe puisqu'il s'agit l'Étoile Rouge de Belgrade.

L'AS Monaco n'a pas non plus été vernie puisque les joueurs du Rocher rencontreront l'Atlético Madrid, le Borussia Dortmund et le FC Bruges. Autant dire qu'il faudra évoluer un certain niveau pour rallier les huitièmes de finale.

Du côté des Lyonnais, le tirage a été un peu plus clément. Mis à part l'ogre Manchester City, l'OL a hérité du Chakhtar Donetsk et des allemands d'Hoffenheim. Après deux éliminations prématurées dès les poules en 2016 et 2017, Lyon a les cartes en mains pour se hisser dans les deux premiers de ce groupe plutôt homogène.

Un tirage compliqué pour l'OM en Europa League

Contrairement à l'an passé, l'OM devra batailler s'il veut revivre la formidable épopée qui a vu les phocéens déjouer les pronostics pour rejoindre la finale, perdue contre l'Atletico Madrid (0-3). Placée dans le chapeau 2, Marseille devra affronter la Lazio Rome mais également Francfort, qui faisait office d'équipe à éviter dans le chapeau 3 avec Leipzig, et l'Hapollon Limassol, habitué à disputer la Ligue des champions. Du lourd donc pour la bande à Rudi Garcia.

Bordeaux n'aura pas non plus la tâche facile avec le Zenith St-Petersbourg, le FC Copenhague et le Slavia Prague. Pour conclure, le Stade Rennais, qui n'a plus connu la coupe d'Europe depuis la saison 2011-2012, se rendra à Kiev pour y affronter le Dynamo, mais il y aura également un voyage au Kazakstan au programme avec Astana. Enfin, l'ultime adversaire des Rennais dans ce groupe K sera Jablonec, club tchèque.