L'Olympique de Marseille a très peu de temps pour réfléchir à quel milieu de terrain engager pour palier au départ d'André-Franck Zambo Anguissa. La direction phocéenne tente tant bien que mal de provoquer la venue d'un ou deux nouveaux joueurs au sein de son effectif, mais ne parvient à rien pour l'instant. Plusieurs pistes sont pourtant à l'étude, mais aucune d'entre elles n'a aboutit. C'est le cas notamment pour Valentin Rongier. Le footballeur de 23 ans, originaire de Mâcon, est dans les petits papiers de l'OM [VIDEO]. Mais le groupe marseillais va devoir faire une croix dessus. En effet, Franck Kita, directeur général délégué du FC Nantes, a fait une déclaration claire et sans détour concernant ce joueur.

L'OM ne va pas pouvoir mettre la main sur Rongier

Les temps sont durs pour l'Olympique de Marseille, qui a accusé coup sur coup l'échec du dossier Balotelli, ainsi que le départ de leur milieu défensif Zambo Anguissa tout droit vers la Premier League. La fin du Mercato estival est toute proche, et une recrue au milieu de terrain se fait toujours attendre. Et concernant le dossier Rongier, les choses devraient en rester là.

Tout a commencé le 19 août dernier, lorsque La Provence a révélé dans ses colonnes que l'Olympique de Marseille [VIDEO] s'intéressait de près à la situation de Valentin Rongier. Le footballeur formé à Nantes était dans les petits papiers de l'état-major phocéen, qui a même pris le temps de contacter le jeune compétiteur, ainsi que sa direction. Mais désormais, Frank Kita, le fils du directeur général des Canaris, a fait une sérieuse mise au point lors d'un entretien.

La direction de Nantes refuse de parler d'un départ, sauf à une condition

C'est auprès de Ouest-France que le directeur général délégué a souhaité revenir sur le dossier Rongier. Sans y aller par quatre chemins, l'homme explique que concernant Valentin Rongier, aucun départ ne sera fait. Franck Kita ira même jusqu'à rajouter au cours de son interview : "Le groupe ne va pas bouger dans le sens des départs". Voilà qui est clair, et qui devrait définitivement détourner l'OM de cet objectif pour son milieu de terrain.

Cependant, une seule condition pourrait faire changer d'avis la direction du FC Nantes. En effet, une offre d'envergure pourrait forcer les négociations entre les deux formations de Ligue 1, comme il précisera également pour Ouest-France : "S’il y a une offre exceptionnelle sur un joueur, on sera obligés de se mettre autour de la table". L'OM doit maintenant choisir s'il est prêt à miser gros sur Valentin Rongier ou non.