L'information a fait le tour des médias sportifs italiens ce mardi. Giuseppe Rossi, l'ancien attaquant de la Nazionale, a été contrôle positif à la dorzolamide et risque jusqu'à un an de suspension.

Le joueur qui est actuellement à la recherche d'un nouveau contrat, a été contrôlé positif le 12 mai dernier, à l'issue du match Genoa-Benevento, alors qu'il portait les couleurs du club ligure.

Une carrière tourmentée

Le joueur, qui est né et a grandi aux Etats-Unis - à Teaneck dans le New Jersey- avant de revenir en Italie intégrer le centre de formation de Parme à 13 ans, s'est fait connaitre des amateurs de ballon rond en lançant sa carrière du côté de Manchester United.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

Devenu grand espoir après des débuts convaincants sous le maillot des Red Devils et un prêt réussi à Parme, dont il contribue grandement au maintien, Giuseppe Rossi s'engage en Liga, à Villarreal où il va briller au point d'être appelé avec la Squadra Azzura.

Villarreal c'est aussi le début de la fin puisque c'est avec le sous marin jaune que l'attaquant connaitra ses premières graves blessures dont celle aux ligaments croisés du genou droit en avril 2012.

Parti se relancer à la Fiorentina [VIDEO] après six saisons à Villarreal, Rossi ne disputera que 41 matchs en trois ans. Depuis son dernier match joué sous les couleurs de la Viola, l'attaquant italien enchaine les clubs de seconde zone mais aussi les blessures aux genoux. A tel point qu'à la fin de son contrat avec le Genoa en juin dernier, aucun club n'a voulu prendre le risque de signer un joueur aux trois ruptures des ligaments croisés. Ce contrôle positif pourrait refroidir encore davantage les clubs désirant tendre la main à Giuseppe Rossi.

Jugement le 1er octobre

Le cas Giuseppe Rossi sera étudié le 1er octobre prochain par la NADO Italia (agence antidopage italienne) dont le procureur à d'ores et déjà demandé un an de suspension pour usage non justifié de dorzolamide.

Il s'agit d'un produit présent dans les gouttes oculaires notamment en qualité d'anti-glaucome, mais aussi pour diminuer la production d'humeur aqueuse. Le joueur quant à lui, nie tout usage de gouttes oculaires.

Rendez vous est donc pris le 1er octobre à 14 heures pour connaitre le fin mot de l'histoire. Et peut être même plus car en cas de suspension [VIDEO] d'un an, Giuseppe Rossi, sans club et aux genoux abimés, pourrait renoncer définitivement à poursuivre sa carrière et ainsi annoncer sa retraite.