La rentrée est effective du côté de l'Olympique de Marseille [VIDEO] et partout sur la planète Football. A présent, le championnat peut reprendre ses droits, et ce jusqu'au prochain Mercato, en janvier prochain. L'OM, qui a vécu de nombreux départs a égalemen eu l'arrivée de trois joueurs : Duje Caleta-Car, Nemanja Radonjic ainsi que Kevin Strootman. Pour autant, le club olmpien n'a toujours pas pu mettre la main sur une doublure à Jordan Amavi comme espéré. A cette place vacante au poste de latéral gauche vient s'ajouter le manque d'un "grand attaquant" pour le onze de Rudi Garcia. Mais pour le président marseillais, la doublure de Jordan Amavi est la priorité.

Jacques-Henri Eyraud rassure les fans et la presse

Hier, en conférence de presse à l'occasion du dernier jour du mercato estival, l'homme de cinquante ans est revenu sur les problèmes de recrutement vis-à-vis d'un attaquant, mais aussi concernant le manque d'une doublure à son défenseur de 24 ans, Jordan Amavi. C'est précisément concernant cette place vacante que Jacques-Henri Eyraud a tenu à s'exprimer le plus. Le président olympien a affirmé qu'une piste a été suivie par le staff marseillais, mais n'a pas pu aboutir.

Dans le même temps, Eyraud a rassuré les siens et le public en insistant sur le fait que des solutions sont possibles, et qu'elles existent dans le centre de formation de l'OM. "on ne va pas recruter pour recruter" rajoutera-t-il face aux journalistes.

La prochaine période estivale pourrait-elle être davantage bénéfique à l'Olympique de Marseille ?

Un mercato silencieux puis très mouvementé

Cet été, les Marseillais [VIDEO] sont passés par tous les états d'esprit. En effet, la piste Mario Balotelli a tenu en haleine les supporters et la haute direction de l'Olympique de Marseille. L'équipe de Ligue 1 n'a finalement pas pu mettre la main sur l'attaquant, car ce dernier va entamer une troisième saison à l'OGC Nice. De manière générale, l'OM a dû affronter de nombreux obstacles sur sa route.

Désormais, les dossiers mercato devront être mis au placard jusqu'à cet hiver. La formation française doit se concentrer sur la reprise définitive du championnat. Pour le moment, le trio victoire - égalité - défaite ne fait pas la joie des fans du club et de la direction, qui attendent bien plus de leurs joueurs. A la sortie de la défaite contre Nîmes (3-1), Rudi Garcia avait même rajouté : "On n'a pas le droit d'être aussi mauvais !".