L'Olympique de Marseille [VIDEO] se devait d'offrir à son propre public un grand spectacle face à Strasbourg. Les hommes de Thierry Laurey ont fait beaucoup de mal aux olympiens dans leur quête des trois points. Après un match difficile et haletant, l'OM a finalement garanti sa victoire sur le score de 3 buts à 2. Cette réussite met fin à une courte série de deux défaites. La première était face à l'Eintracht Francfort en première journée d'Europa League. La seconde, face à l'Olympique Lyonnais pour le compte de la sixième journée de Ligue 1.

Une première mi-temps déjà très dure physiquement

Les phocéens devaient avoir un sursaut d'orgueil pour la réception de Strasbourg à domicile.

Mais les hommes de Thierry Laurey inquiétaient Rudi Garcia, à cause du changement de leur tactique sur leurs deux derniers matchs. L'entraîneur marseillais a eu raison de mettre en garde ses joueurs en vue du "Strasbourgico". Car c'est bien le Racing qui a ouvert la marque près de la demi-heure de jeu.

Suite à ce but du numéro 27 Kenny Lala, l'Olympique de Marseille avait un genou à terre. Les olympiens ont eu du mal à reprendre le rythme de la partie. C'est finalement une faute discutable sur Florian Thauvin qui vont les faire revenir dans cette confrontation. Le joueur a eu droit à un penalty, et l'a transformé. A ce moment-là, tous les espoirs sont permis pour la formation de Frank McCourt. Dans son élan, Morgan Sanson donnera l'avantage aux siens juste avant le premier coup de sifflet de l'arbitre, amenant le score à 2-1.

A la fin de cette première période éprouvante pour l'écurie phocéenne, les choses n'en resteront pas là.

Une seconde période pleine de suspense

Les 45 dernières minutes laisseront clairement le champ libre aux troupes de Thierry Laurey. En effet, l'expulsion de Jordan Amavi peu de temps après le retour des vestiaires aidera grandement le Racing. Le club évoluera ainsi en supériorité numérique. Mais même avec cet avantage non-négligeable, la partie ne s'est pas emballée avant la 89ème minute. A ce moment-là, le goal de Nuno Da Costa a libéré Strasbourg d'un poids énorme.

Mais l'égalisation sera très rapidement suivie d'un sursaut d'orgueil de la part de l'Olympique de Marseille [VIDEO]. Valère Germain, déjà décisif face à Monaco, inscrira le troisième but de son équipe dans les arrêts de jeu. Au terme d'un tel scénario, les hommes de Rudi Garcia peuvent se satisfaire de la victoire. Mais ils savent aussi qu'ils ne vont pas devoir commettre les mêmes erreurs face à Lille, dans deux jours.