Le Real Madrid et le Paris Saint-Germain vont-ils entrer en conflit dans les prochains mois ? Les rumeurs sur un hypothétique départ de Neymar vers la Casa Blanca [VIDEO] existent depuis le mois de mars dernier. Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG, a tenu à réagir personnellement à cette situation. Un an après son achat record au FC Barcelone, Neymar est et doit rester la figure centrale du projet parisien. Madrid, de son côté, recherche un attaquant de classe mondiale pour pallier le départ de Cristiano Ronaldo. Mais si le club espagnol veut véritablement mettre la main sur le footballeur de vingt-six ans, il va devoir faire face au président qatari.

Al-Khelaïfi souhaite qu'on laisse Neymar tranquille

Cet été a été très agité du côté du Paris Saint-Germain [VIDEO]. En effet, le club de Ligue 1 a dû faire face à de nombreuses rumeurs de départ concernant Neymar, mais aussi Kylian Mbappé. Alors que l'UEFA guettait le champion de France et avait déjà imposé ses sanctions, l'un des deux joueurs aurait pu se retrouver sur le départ. Finalement, le PSG a conservé ses deux éléments. Mais alors que le championnat a repris ses droits depuis maintenant deux semaines, Nasser Al-Khelaïfi perd patience vis-à-vis des approches du Real Madrid pour Neymar.

Pour Marca, le dirigeant est revenu sur le cas Neymar. Selon lui, les discussions qu'entretiennent la direction merengue avec son joueur phare sont injustes: "ce n’est pas juste que d’autres clubs parlent avec nos joueurs. Nous n’aimons pas cela, et nous en avons parlé à l’époque avec le Real Madrid", a dit le dirigeant du PSG avant de rajouter "je pense qu’il est important pour tout le monde de ne pas travailler en coulisse".

Neymar, c'est Paris ou rien

Le ton est donné entre Paris et Madrid : aucune entente entre Neymar et le Real ne devrait voir le jour dans les mois à venir. Après une première année sous le maillot du PSG, la star planétaire doit maintenant affirmer son statut de leader au sein du groupe de Thomas Tuchel. La Ligue des Champions reste évidemment en ligne de mire, mais un nouvel échec prématuré dans cette compétition pourrait bien coûter cher à la direction qatarie.

Cet été, le PSG n'a pas actif comme il l'aurait souhaité. Surveillé par l'UEFA, le ténor de Ligue 1 n'a pas pu dépenser énormément, comme cela avait été le cas durant l'été 2017, avec les transferts de Neymar depuis le FC Barcelone, et celui de Kylian Mbappé depuis l'AS Monaco.