Le Paris Saint-Germain attend beaucoup de cette nouvelle édition de la Ligue des Champions. Le groupe francilien, qui veut se remettre de sa désillusion suite à l'élimination en huitièmes de finale face au Real Madrid en mars dernier, sait qu'il va devoir rehausser le niveau afin d'atteindre son objectif : remporter le trophée. Pourtant, leur première rencontre de la saison dans cette compétition s'est soldée par une défaite face à Liverpool. Plusieurs points négatifs ont été retenus, notamment le manque de cohérence du trio d'attaquants Neymar - Mbappé - Cavani. Le brésilien et son jeune coéquipier français sont davantage complémentaires, là où Cavani est plus en retrait.

Un trio qui ne s'entend pas

L'attaque la plus chère d'Europe n'est pas encore totalement au point. Malgré les achats de Neymar et Kylian Mbappé à l'été 2017, le groupe de Ligue 1 n'arrive toujours pas à franchir un véritable cap en Ligue des Champions. Et cette année pourrait être une nouvelle déception pour les hommes de Thomas Tuchel. Pour le moment, la "MCN" ne produit pas un jeu complémentaire. En effet, suite à la défaite contre les Reds, un manque de communication a été vu entre ces trois footballeurs.

Interrogé à ce sujet, Thomas Tuchel [VIDEO] avouera ne pas avoir de solution pour le moment. Le coach de 45 ans affirmera seulement, en conférence de presse, qu'il faut poser la question directement aux joueurs concernés. "Je ne peux pas l’expliquer. On l’a noté aussi. Il y a eu des manques.", rajoutera-t-il.

Quoiqu'il en soit, la situation va vite devoir changer pour ces attaquants, qui sont d'ores et déjà très attendus pour leur seconde rencontre face à l'Etoile rouge de Belgrade, le 3 octobre prochain.

Tuchel nuance cette mésentente offensive à Anfield

Après avoir évoqué un résultat illogique face aux hommes de Jurgen Klopp, Thomas Tuchel [VIDEO] a maintenant avoué que cette contre-performance de la part de ses joueurs n'est que passagère : "Ce n’était pas leur meilleure performance, nous en avons parlé dans le vestiaire. C’est passé". Le seul moyen de vérifier cela reste d'attendre la confrontation du groupe face au Stade Rennais aujourd'hui.

La tension reste pour le moment vive en interne du club parisien. En cause principalement, la détérioration des relations entre Antero Henrique et Thomas Tuchel. L'ancien coach de Dortmund aurait grandement voulu que le cinquantenaire fasse signer un milieu de terrain pour remplacer Thiago Motta, parti à la retraite la saison dernière.