Karim Benzema est suspecté d’être impliqué dans une tentative d’enlèvement. C'est par ce titre que Médiapart parle de cette incroyable histoire. Léo D'Souza, un agent qui travaillait avec l'attaquant du Real Madrid, a déposé plainte contre l'entourage du joueur. L'agent accuse des proches du footballeur d'avoir essayé de le kidnapper à Paris le dimanche 7 octobre, après le match PSG-Lyon.

La plainte pour « tentative d’arrestation, enlèvement, séquestration ou détention arbitraire, violence n’ayant entraîné aucune incapacité de travail » a été déposée le lundi 8 octobre au commissariat de Nanterre. Le lendemain, une enquête préliminaire pour le chef de « tentative d’extorsion » a été ouverte par le parquet de Paris.

Un litige financier à l'origine de cette affaire

Léo D’Souza, dépeint par Médiapart comme un peu agent, un peu nounou, un peu homme à tout faire, est chargé en juillet de récupérer 50.000 euros en liquide au Maroc et de les rapatrier en France.

Mais l'homme qui n'occupait pas de fonction officielle auprès du joueur français est arrêté par les douaniers à Marrakech.

Le clan Benzema est alors convaincu que Léo D’Souza a gardé l’argent. « Monsieur Benzema pense que je lui suis redevable de la somme de 50 000 euros », a expliqué l'agent aux policiers dans sa plainte. Après la fameuse "affaire de la sextape", voilà de nouveau le nom de l'attaquant merengue cité dans une autre enquête judiciaire

Un proche de Benzema frappe D'Souza

Dans sa plainte, l'agent raconte qu'il a été contacté par un ami en commun avec le footballeur merengue pour se rendre dans un bar à chicha. Alors qu'il fumait sa cigarette, Smaïne Tabennehas, un ami d'enfance du joueur, sort d’un van noir et lui demande de monter en lui tirant la manche. Refusant de céder, il se fait alors frapper par l'ami de Benzema [VIDEO].

Smaïne Tabennehas qui a été contacté par Médiapart, a nié toute cette agression. L'ami de l'attaquant madrilène a reconnu être venu en van mais qu'en sortant du véhicule, c'était D'Souza qui a commencé à s'exciter, puis en voyant les gens sortir, il se serait mis au sol, et aurait commencé à faire un cinéma.

L'avocat de Karim Benzema réagit

Selon les premiers éléments de l'enquête, Karim Benzema, n’était pas présent au moment des faits mais ses deux proches, Smaïne Tabennehas et Yamna Aghrib, conducteur du van, ont rejoint l'attaquant du Real Madrid [VIDEO] à son hôtel le Royal Monceau, souligne Médiapart.

L'avocat du joueur, Me Sylvain Cormier, a vite réagi à cette affaire dans un mail adressé aux journalistes de Médiapart et a réfuté ces accusations. « La plainte de Monsieur D’Souza est une tentative aussi mensongère que maladroite de couvrir ses turpitudes » a-t-il déclaré.