La balle change de camp pour le Paris Saint-Germain. Après le 6-1 que les joueurs avaient dû subir contre le FC Barcelone en 2017, c'est à leur tour d'infliger une telle correction à l'Etoile rouge de Belgrade. Le club serbe, qui a pourtant obtenu le nul face à Naples lors de leur première journée, a totalement chaviré au coeur du Parc des Princes mercredi. Suite à cette énorme défaite, Vladan Milojeivc, l'entraîneur, a donné son point de vue sur la victoire nette et sans bavure du PSG. Après un premier échec contre Liverpool à Anfield, les troupes de Thomas Tuchel se sont reprises de la meilleure des manières. Le prochain adversaire, Naples, sera cependant une autre paire de manche pour eux.

L'Etoile rouge reconnaît le talent du PSG

Suite à cette correction, le manager de l'Etoile rouge [VIDEO] n'avait pas d'autres choix que de reconnaître la nette supériorité de son adversaire. Dans des propos rapportés par l'AFP, le coach de 48 ans affirme que si cette défaite n'est pas agréable, ce score lourd va permettre à son groupe d'acquérir de l'expérience en Ligue des Champions.

"Félicitations au PSG [...] après une défaite comme celle-là, qui n’est pas plaisante du tout, nous devons en tirer des leçons [...] le simple fait de figurer dans ce groupe est une expérience immense. C’est une leçon qui va nous aider à nous améliorer", a conclu l'entraîneur de l'Etoile rouge de Belgrade. Paris, de son côté, semble avoir retrouvé des couleurs. Neymar, cible des critiques après le match contre Liverpool, s'est clairement montré à son avantage cette fois-ci.

Le chemin est encore long pour la qualification, mais le PSG veut croire qu'il est sur une bonne lancée.

Prochain adversaire : Naples

Malgré que la victoire soit très large, le Paris Saint-Germain sait qu'il n'a pas affronté la plus grande équipe du tournoi. Les hommes de Thomas Tuchel vont devoir rapidement se remobiliser en vue du choc contre Naples, s'ils veulent éviter une surprise. Lors de la dernière édition de la compétition par exemple, le PSG était facilement venu à bout du Celtic et d'Anderlecht. Une victoire 3 à 0 avait même eu lieu au Parc contre le Bayern Munich.

Cependant, dès les huitièmes de finale, le Real Madrid avait eu raison du club de la capitale. Sous les ordres de Thomas Tuchel [VIDEO], les choses doivent être différentes. L'ex coach du Borussia Dortmund, qualifié de "meilleur entraîneur au monde" par Nasser Al-Khelaïfi, a désormais toutes les cartes en main pour faire passer un cap à l'équipe.