Après trois succès de suite en Ligue des Champions, le Real Madrid [VIDEO] s'imaginait déjà une saison 2018/2019 pleine de réussite. Il faut dire qu'avec Zinédine Zidane sur le banc et Cristiano Ronaldo sur le terrain, tout était possible. Seulement voilà, dès le début de l'été, les deux hommes forts de la Casa Blanca sont partis l'un après l'autre. Depuis, le Real a su se ressaisir et a enchaîné des bons résultats en début de saison. Mais depuis plusieurs confrontations, le Real Madrid perd peu à peu la confiance de ses supporters et des observateurs. Aucun attaquant n'a trouvé le chemin des filets au cours des 409 dernières minutes de jeu.

Une situation alarmante pour Julen Lopetegui.

Le Real n'adhère pas à la méthode Lopetegui

Depuis son arrivée dans les rangs du Real Madrid, Julen Lopetegui [VIDEO] semble chercher la bonne formule après le départ de Zinédine Zidane. Ce dernier a permis à la formation merengue de remporter de nombreux trophées, dont trois Ligue des Champions. Mais malgré de bons débuts, les choses se sont peu à peu compliquées pour le Real. En effet, depuis quatre matchs, l'équipe n'arrive pas à s'imposer. Pire, elle n'arrive pas à marquer.

Selon les informations de Mundo Deportivo à ce sujet, de nombreux cadres du vestiaire ne partageraient pas la façon de faire de l'ex-coach de la Roja. Le journal ibérique précise ainsi que Gareth Bale, Mariano Diaz, Luka Modric ou encore Keylor Navas ne sont pas en accord avec la façon de faire de Lopetegui.

Une situation complexe pour lui, qui sort d'une nouvelle désillusion après la défaite in extremis contre le Deportivo Alaves le week-end dernier.

Lopetegui cible de critiques

Suite aux derniers résultats de la Maison-Blanche, tant en championnat qu'en Ligue des Champions, les observateurs et les supporters merengue critiquent logiquement l'entraîneur. Marca a cependant tenu à nuancer cette mauvaise passe, en affirmant dans ses colonnes que Lopetegui n'est pas encore en danger vis-à-vis de sa place dans le club.

En conférence de presse récemment, le manager du Real s'est exprimé sur cette situation. Il a notamment voulu faire comprendre aux journalistes présents qu'on lui reproche trop de choses négatives : "Un entraîneur assume tout, est responsable de tout, surtout de ce qui est mauvais, jamais ce qui est bon". Interrogé sur sa crainte de devoir prochainement quitter ses fonctions, l'entraîneur répondra simplement : "Non, l’entraîneur prépare simplement la tête de ses joueurs pour le prochain match". Une manière de dire qu'il n'est pas le seul fautif au sein du club.

Pour sa prochaine rencontre, face à Levante le 20 octobre, le Real Madrid va devoir retrouver une attitude conquérante et l'emporter pour éviter une grave crise sportive.