Alors qu’il faisait son retour, après sa blessure, ce mardi en Ligue des Champions face à Naples, Edinson Cavani n’a pas été sélectionné dans le onze de départ de Thomas Tuchel. Le meilleur buteur du club a été laissé sur le banc. Une situation très compliquée pour l’Uruguayen qui souffre depuis quelques semaines et ne parvient pour l’instant pas à refaire surface.

Depuis l’arrivée de Neymar et Mbappé la saison passée, « El Matador » se sent de plus en plus isolé. Et le manque de connexion entre lui et le nouveau duo parisien sur le terrain n’est pas pour arranger les choses. C’est ainsi que les rumeurs de départ du joueur se sont multipliées ces derniers jours [VIDEO].

Il a notamment été annoncé du côté de Naples, son ancien club, mais deux autres clubs seraient aussi intéressés par ses services. Il s’agit de l’Atlético Madrid et du Real Madrid.

Un départ de Cavani l'été prochain ?

Malgré les récents propos de son agent, l’avenir de Cavani au sein de l’écurie parisienne est toujours mis en doute. L’attaquant uruguayen, dont le contrat expire en 2020, n’a ni entamé de discussion ni été approché pour une prolongation. Ce mardi, RMC Sport s’est intéressé au cas du « Matador » et n’a pas exclu la possibilité que le joueur demande un bon de sortie d’ici la fin de l’année.

RMC Sport explique que « le joueur reproche au club de tout donner aux stars et de ne pas tout faire pour que le collectif puisse réussir à gagner des matchs ». Concernant son avenir, la radio annonce que les deux clubs de Madrid, l’Atlético et le Real, pisteraient le récent lauréat du Golden foot.

Un transfert estimé à 60 millions d’euros, selon le journaliste Loïc Tanzi.

Laurent blanc évoque le cas Edinson Cavani

Laurent blanc qui a entraîné la formation parisienne de 2013 à 2016 a notamment eu l’occasion de diriger Edinson Cavani arrivé au club la même année. Dans les colonnes de la Gazzetta dello Sport, l'ancien sélectionneur des Bleus a évoqué le cas de l'attaquant parisien [VIDEO].

'Ses qualités ne sont pas remises en cause. Tous les attaquants traversent des périodes plus délicates. Cela lui passera aussi. Mais il est clair qu’il n’a pas le même jeu que Neymar et Mbappé. Cela reste un problème de volonté des joueurs et de l’entraîneur. Je n’en connais pas de coachs qui n’aimeraient pas avoir ces problèmes', a expliqué l'ancien champion du monde 1998.

Laurent Blanc pense aussi que Cavani a besoin de se sentir bien et qu'il appartient à son entraîneur de s'assurer de mettre à l'aise son attaquant.