Le Real Madrid est dans l'embarras. Si la nomination de Julen Lopetegui au début de l'été n'avait pas fait l'unanimité, c'est encore moins le cas de son départ. En effet, lundi soir, c'est par un communiqué plutôt sec que le club merengue a annoncé le limogeage du coach espagnol, seulement quatre mois après sa nomination. Un communiqué qui n'a pas manqué de faire réagir les supporters et les observateurs du Real Madrid.

En effet, dans ce fameux communiqué, le Real Madrid [VIDEO] rejette la totalité de la responsabilité du début de saison raté sur Julen Lopetegui. Pas de mention donc d'un mercato estival plutôt calme sur le plan des arrivées, ni de la perte de Cristiano Ronaldo.

Forcément, ne plus pouvoir compter sur CR7 était un handicap assez fort pour le technicien espagnol. Le communiqué laissait donc entendre que le club n'assumait pas ses responsabilités.

Large succès pour le Real Madrid en Coupe du Roi

Après la victoire en Coupe du Roi mercredi, Emilio Butragueño s'est ainsi présenté devant la presse afin de défendre la position du club. 'Nous ressentons un grand respect pour Julen, c’est un grand professionnel. Le communiqué n’est une attaque pour personne', a confié celui qui est vice-président du Real Madrid [VIDEO], en charge des affaires sportives.

Le club l'assure : il n'a pas méprisé Julen Lopetegui, qu'il tient à remercier pour le travail accompli durant plusieurs semaines. Même si ce travail n'a pas vraiment porté ses fruits, puisque le Real Madrid n'occupe que la neuvième place du classement en Liga et s'est incliné lourdement (5-1) dimanche dernier, lors du Clasico face au FC Barcelone.

Le Real Madrid cherche encore un coach

Depuis lundi, c'est d'ailleurs Santiago Solari qui assure l'intérim après le limogeage de Julen Lopetegui. L'Argentin a réussi son premier examen en Coupe du Roi, laissant penser que l'intérim pourrait se prolonger. ' J’espère que cela se passera bien. On avance calmement, on va voir qui succédera ', a cependant indiqué Emilio Butragueño, laissant entendre que le Real Madrid continuait à chercher.

La piste Antonio Conte envolée, le club merengue espérait se tourner vers Roberto Martinez. Mais ce dernier a démenti tout départ de la sélection belge. Dans la presse espagnole, les pistes menant à José Mourinho et Mauricio Pochettino sont désormais celles qui ont le plus la cote. Sans oublier les profils des Français Arsène Wenger et Laurent Blanc.