Le Real Madrid retrouve des couleurs. Mercredi soir, le club merengue s'est largement imposé en Ligue des champions sur la pelouse du Viktoria Plzen (0-5). Il s'agit du troisième succès consécutif pour le Real Madrid [VIDEO], soit le troisième aussi depuis le licenciement de Julen Lopetegui et la prise de fonctions de Santiago Solari. Certes, l'Argentin a eu droit à un calendrier favorable jusque-là. Mais c'est indéniable, le club merengue va mieux.

Inspiré offensivement, le club triple champion d'Europe en titre semble surtout avoir retrouvé une certain solidité défensive. Certains cadres, à l'image de Marcelo, semblent enfin retrouver leur niveau d'antan, mais plus important encore, le club madrilène a retrouvé un collectif qui fait les efforts ensemble, y compris pour défendre.

Un comportement qui change le visage de cette équipe.

Homme clé du Real Madrid

Capitaine du Real Madrid [VIDEO], Sergio Ramos est donc apparu soulagé et heureux en conférence de presse d'après-match, mercredi soir. Conscient que son équipe s'est grandement rapprochée des huitièmes de finale de la Ligue des champions, le défenseur espagnol a tenu à mettre les choses au point sur son cas personnel. ' Je ne répondrai pas aux gens qui me critiquent. J’ai la chance de pouvoir m’exprimer sur le terrain ', a lancé Sergio Ramos.

Le capitaine du club merengue estime d'ailleurs que ' depuis que Cristiano est parti, je suis la cible mais je le vis bien '. Le défenseur espagnol fait ainsi référence aux critiques dont il fait l'objet pour son comportement parfois limite sur un terrain. Un comportement qui avait notamment fait polémique lors de la dernière finale de la Ligue des champions face à Liverpool.

Sergio Ramos avait blessé Mohamed Salah au cours d'une intervention jugée finalement involontaire.

Le Real Madrid compte sur lui

Malgré les critiques, Sergio Ramos demeure malgré tout l'un des meilleurs défenseurs de la planète. Au Real Madrid, son rôle est capital. En plus d'être le capitaine, il est le joueur qui dispose d'une oreille attentive de la part de son président, Florentino Pérez. L'Espagnol avait ainsi tenté de sauver la tête de Julen Lopetegui, finalement sans succès.

Sur le terrain, il est également devenu le tireur de penalty du Real Madrid depuis le départ de Cristiano Ronaldo. Un rôle dans lequel Sergio Ramos excelle depuis le début de la saison, lui qui a trouvé le chemin des filets à quatre reprises.