En perte de vitesse tout le début de saison, le FC Nantes a su redresser la barre dès l'arrivée en octobre dernier du technicien bosniaque. L'électrochoc est visible sur tout le groupe et tout particulièrement sur Emiliano Sala qui affiche d'entrée des stats de 8 buts pour 5 matchs de Ligue 1. Reboosté et en confiance, l'ancien attaquant bordelais semble être le joueur qui aujourd'hui, provoquerait le départ de Vahid Halilhodzic. Les raisons de la colère de coach Vahid sont nombreuses.

Un aller-retour à Cardiff qui passe mal

Tout d'abord, le dossier délicat d'Emiliano Sala apporte son lot de surprises tous les jours.

Publicité

Lundi dernier, l'attaquant argentin s'est rendu dans les structures du club de Cardiff City pour échanger sur son futur contrat. Aucun problème pour le joueur pour se rendre à ce rendez-vous étant libre ce jour là. Seul hic au tableau, Vahid Halilhodzic a appris ce déplacement de manière officieuse via les médias et les réseaux sociaux, ce qui a plongé l'entraîneur dans une colère froide. Pour sa défense, le FC Nantes a déclaré ne pas être au courant de ce voyage, mais vécu comme une provocation de la part du technicien qui se referme de plus en plus par rapport à sa direction.

En effet, selon plusieurs sources, les relations entre Vahid Halilhodzic et Waldemar Kita, Président du FC Nantes, ne sont plus au beau fixe, en cause le dossier Sala mais aussi celui concernant Kara Mbodji suite à une échauffourée entre les deux hommes à l'entraînement qui a provoqué le renvoi à Anderlecht du défenseur central. Beaucoup trop d'événements s'accumulent laissant penser une sortie rocambolesque de Vahid Halilhodzic en conférence de presse.

"Si je suis encore là"

Le FC Nantes vient d'enchaîner deux revers consécutifs ne marquant pas le moindre but pointant ainsi une nouvelle fois l'importance de conserver Emiliano Sala.

Publicité

Même si il apparaît en difficulté, le technicien bosniaque, donne rendez-vous chaque semaine aux journalistes par cette formule récurrente : "Si je suis encore là". Nul doute que la conférence de presse de ce vendredi préparant le déplacement à Angers aura des odeurs de poudre et tous les regards tournés vers les déclarations de Vahid Halilhodzic. Il est impensable pour les supporters canaris de voir partir l'ancien attaquant des années 80 qui a tant apporté au club. De son coté Waldemar Kita reste confiant et n'envisage pas un départ de son entraîneur. "Je ne comprendrais pas. Vahid il travaille super bien, je n'ai rien à lui reprocher. Franck (Kita) s'entend super bien avec le coach, je m'entends super bien avec lui. Je lui ai dit à Vahid : si Emiliano Sala s'en va, on prendra quelqu'un d'autre. Je comprends Vahid, que changer au Mercato, ce n'est pas forcément bien ; il prend à coeur, c'es tout à fait normal, c'est tout à son honneur, mais ce n'est pas pour çà qu'on se fâchera". Réponse aujourd'hui 14h en conférence de presse.