Publicité
Publicité

Que l'été dernier semble déjà loin pour les Lakers. En recrutant de nombreux éléments dont la superstar LeBron James, la franchise californienne annonçait clairement son redressement. Pas de quoi concurrencer les Golden State Warriors pour le titre, mais s'offrir un beau spot en playoffs. Les playoffs justement, un événement auquel les Lakers sont abonnés absents depuis six ans. Une éternité pour une organisation aussi prestigieuse. Mais alors que semblait tout aller pour le mieux, la blessure de James a tout changé le jour de Noël.

Les rumeurs autour d'Anthony Davis dans toutes les têtes

Sans leur maître à jouer, les Lakers ont basculé de la 4e place à la 10e de la conférence Ouest. Leur défaite la nuit dernière à Golden State n'a pas été sans conséquence puisqu'ils sont désormais à deux matches des Clippers, 8e et virtuellement derniers qualifiés pour les playoffs.

Publicité

Et comme si tout n'allait pas si mal, les rumeurs autour d'Anthony Davis sont venues un peu plus pourrir l'atmosphère. La star des Pelicans, qui partage le même agent que Lebron James, a demandé son transfert de New Orleans, de quoi mettre immédiatement Los Angeles dans les rumeurs. D'autant plus que LBJ a déjà fait un appel du pied dans la presse afin d'évoluer avec Davis.

L'ailier-fort veut rejoindre King James et Magic Johnson, le président angelino, tente de mettre sur pied un échange pour que cette association se fasse. Il faut dire qu'un duo James-Davis fait saliver, mais en attendant, ce sont tous les autres qui trinquent. Tout l'effectif peut-être une monnaie d'échange potentielle, en particulier les jeunes prometteurs comme Lonzo Ball, Kyle Kuzma et Brandon Ingram.

Publicité

Une période qui peut être très perturbante car du jour au lendemain, on peut devoir quitter son vestiaire et ses coéquipiers sans avoir été concerté. "NBA is business" comme disent certains.

LeBron James peut-il rater les playoffs ?

Les Lakers ont jusqu'au 7 février pour mettre sur pied un trade pour Anthony Davis, date limite imposée par la NBA pour les échanges en cours de saison. Les Pelicans, qui comptent prendre leur temps, demandent beaucoup en échange de leur star, et il n'est pas impossible de voir les Lakers être délestés de quatre ou cinq joueurs d'un seul coup. En attendant jeudi prochain, un autre homme est sur toutes les lèvres, LeBron James.

Absent durant 17 matches, sa plus longue indisponibilité en carrière, LBJ a fait son retour contre les Clippers jeudi avant d'être de nouveau forfait samedi face aux Warriors.

Publicité

Simple précaution ? La fin du week-end permettra d'en avoir le coeur net. Reste que le quadruple MVP, qui a dépassé Michael Jordan en terme de points marqués, est indispensable et qu'il n'est pas exclu de le voir rater les playoffs pour la toute première depuis 2005. Pour rappel, il reste sur huit qualifications en finales NBA de suite. Mais c'était dans la conférence Est, bien moins relevée que l'autre rive du pays.