Cette fois-ci, vu le nombre d'absents au Paris Saint Germain, les joueurs de Rudi Garcia avaient les moyens de faire un résultat intéressant à Paris. Mais, grâce à un Ángel Di María des grands soirs, le leader de la Ligue 1 a comme d'habitude depuis plusieurs années, battu logiquement l'Olympique de Marseille. La partie s'est débloquée en une vingtaine de minutes. Malgré la grève des "ultras", les coéquipiers de Thiago Silva ont géré les deux mi-temps.

Publicité
Publicité

Malheureusement, les Olympiens n'ont pas été assez forts pour vraiment tenter de gagner ce Classique. A part quelques échauffourées, le PSG s'est un peu ressaisi de son élimination catastrophique en Ligue des Champions et avance.

Rien de nouveau depuis neuf ans

Depuis la saison 2010-2011, à part un match nul en 2016, le Paris Saint Germain gagne au Parc des Princes face à l'OM. C'est une statistique qui en dit long de ce qu'est devenu la rivalité entre ces deux clubs.

Publicité

Annoncé malade, Mario Balotelli n'a pas brillé comme lors de ces derniers matchs avec l'OM. D'ailleurs, cette "maladie" était-elle un coup de bluff ? Bref. Après une quarantaine de minutes à oublier (à part le but refusé de Di María), dans les arrêts de jeu de la première période, le contre mené par l'argentin puis par trois coéquipiers fut impeccable. Le numéro onze parisien effectua un bon travail avant de servir Kylian Mbappé qui était seul. Dans la surface de réparation, son plat du pied ne laissa aucune chance à Steve Mandanda.

Ne manquez pas les dernières informations!
Cliquez sur le sujet qui vous intéresse le plus. Pour ne rien manquer, nous vous tiendrons informé des dernières informations sur le sujet.
OM PSG

La joie arrogante et calme du phénoménal numéro sept parisien était assez spéciale et inattendue. Le score à la pause était d'un à zéro en faveur du Paris Saint-Germain. Le pressing en début de match de l'OM n'a pas été payant. Aussi, malgré les blessures en cours de jeu d'Alves et Meunier, Marseille a encaissé un but.

L'exploit de Di María

Dès le début de la seconde période, Valère Germain refroidissait le Parc des Princes. Suite à un centre d'Ocampos, l'avant-centre de l'OM devança Thiago Silva et battait d'un tir croisé Alphonse Areola.

Une solution pour remédier au problème du PSG ? Oui, elle se nomme Àngel Di María. À la cinquante-cinquième minute, après un une-deux avec Thilo Kehrer, le milieu offensif parisien logea le ballon dans les petits filets. Et quelques minutes après, "Angelito" alla droit au but mais, c'est Steve Mandanda qui stoppa le ballon... hors de la surface et de la main. Expulsion méritée. Suite à cela, c'est l'avant-centre italien Balotelli qui céda sa place à Yohann Pelé.

Publicité

Froid au but, le gardien de l'OM ne put que constater les dégâts en encaissant le superbe coup franc de l'homme du match. Dans les derniers instants, Mbappé obtenait un penalty. Il voulut le marquer mais Pelé l'arrêta.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite