D'après une information relayée par L'Equipe, ainsi que par plusieurs médias espagnols et européens, Zinedine Zidane serait sur le point de redevenir l'entraîneur du Real Madrid à la place de Santiago Solari. Après des semaines de tractations, le président Florentino Perez aurait finalement convaincu son ex-joueur qu'il était bien l'homme de la situation pour sortir la Maison Blanche du marasme dans lequel elle se trouve cette saison. Après une dernière réunion, "ZZ" devrait prendre les rênes de l'équipe première dès le mardi 12 mars.

Zidane en homme providentiel

La rumeur était sur toutes les lèvres, mais la surprise est tout de même énorme. Après l'élimination surprise du Real Madrid dès les huitièmes de finale de Ligue des Champions contre l'Ajax Amsterdam, les observateurs savaient que la position de Santiago Solari, l'entraîneur actuel, était extrêmement fragile. Largué en Liga (à 12 points du Barça), éliminé de la Coupe du Roi et surtout de la Ligue des Champions dont il est le triple tenant du titre, le Real Madrid n'avait plus rien pour sauver sa saison.

Et encore moins pour sauver la tête de son manager.

Florentino Perez aura donc tranché. Après une ultime réunion avec la direction du club ce lundi, Santiago Solari sera donc licencié pour être remplacé par Zinedine Zidane! C'était la volonté première du président madrilène, plus que jamais décidé à tirer un trait sur une saison en tout point raté, mis à part la Coupe du monde des Clubs remportée en début d'année.

Ne manquez pas les dernières informations!
Cliquez sur le sujet qui vous intéresse le plus. Pour ne rien manquer, nous vous tiendrons informé des dernières informations sur le sujet.
Real Madrid

Après avoir longuement hésité, "ZZ" aura finalement donné son accord à son ex-président. Une nouvelle qui allait pourtant à l'encontre des rumeurs de la presse madrilène, laquelle pariait plutôt sur un retour de José Mourinho.

La grande valse des entraîneurs

Zidane sera le troisième manager à s'asseoir sur le banc du Real cette année. L'été dernier, c'était Julen Lopetegui était devenu, dans des conditions rocambolesques, le premier entraîneur du Real post-Zidane.

Une nomination qui s'était inscrite dans la volonté de lancer un nouveau cycle après le départ de la star Cristiano Ronaldo, et de bâtir un projet centré sur les jeunes pousses espagnoles de la Maison Blanche. Une décision qui n'avait pas été couronnée de réussite, l'équipe peinant à exister en Liga et à sortir de sa poule en Ligue des Champions.

L'éviction de Lopetegui au profit de Santiago Solari, ancien joueur de la maison, avait brièvement insufflé une nouvelle énergie sans pour autant gommer toutes les défaillances collectives et individuelles d'un groupe gavé de titres et qui semblait clairement à bout de souffle.

Les mêmes raisons que Zidane avaient évoquées au moment d'expliquer son départ l'été dernier, à deux ans du terme de son contrat, lui qui venait de remporter 3 Ligues des Champions de suite (2016, 2017, 2018) ainsi que la Liga 2017.

Les affres d'une saison blanche

En quelques semaines, le Real aura donc tout perdu. Une double confrontation contre le Barça en Liga et en Coupe du Roi (deux défaites) et une double confrontation contre l'Ajax où le monde du Football aura vu le triple tenant du titre s'écraser de manière spectaculaire. Un enchaînement cruel qui aura été fatal au manager argentin.

Pourtant, le technicien français ne semblait tout d'abord pas particulièrement motivé à l'idée de s'asseoir à nouveau sur le banc madrilène. Mais l'idole de la Maison Blanche aura certainement reçu des garanties de la part de son président concernant sa liberté d'action et, surtout, pour le prochain mercato qui s'annonce déjà important. La relation entre les deux hommes a toujours été bonne, et c'est certainement cet aspect qui aura finalement décidé Zidane de revenir. Si le défi s'annonce immense, il devrait surtout être à la hauteur de son talent.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite