Mardi soir, le Football mondial a assisté à un tremblement de terre. 4 Champions League en 5 ans, 13 Champions League au palmarès et finalement un 4-1 logique lors du huitième de finale retour face l'Ajax d'Amsterdam. Un Ajax retrouvé, avec une équipe joueuse, talentueuse et pleine de volonté, qui a su imposer son football face à l'un des plus grands clubs du monde.

Publicité
Publicité

Le retour d'un grand

Voilà des années que l'Ajax d'Amsterdam n'avait plus atteint ce stade de la compétition. Cette année, ils devaient de nouveau faire face à une montagne sacrée du football mondial et l'Ajax l'a tout simplement détruite.

Forts d'un jeu de passes, de possession et de transitions rapides, les Ajacides ont su jouer un football total, propre à leur ADN depuis Cruyff. La formation hollandaise se compose en effet, en grande majorité, de jeunes joueurs ayant assimilé cette philosophie de jeu imposée il y a des années par un certain Rinus Michels.

Guardiola to battle Barcelona for Frenkie De Jong's signature - peoplespostmedia.com
Guardiola to battle Barcelona for Frenkie De Jong's signature - peoplespostmedia.com

Un jeu qui semble renaître de ses cendres, tant le Barça semble vouloir s'en éloigner, et qui à l'image de cette équipe, connaît de nouvelles heures de gloire.

Jamais véritablement inquiété par le Real Madrid [VIDEO], l'Ajax a fait preuve cette fois-ci d'une efficacité qui n'aura pas échappé aux autres grands clubs européens... Là où cette efficacité leur faisait défaut lors du match aller face à la Casa Blanca, les Ajacides ont su corriger les imperfections afin de véritablement étouffer leur adversaire.

Publicité

Les limites du jeu ajacide

Toutefois, bien que l'Ajax pratique un jeu léché, sublimé par des joueurs au talent convoité, cette équipe a ses propres limites. En effet, le style de jeu prôné par l'entraîneur nécessite de prendre des risques et de laisser les défenseurs, bien souvent, seuls face aux contre-attaques. Un schéma de jeu vu au match aller face au Real Madrid en huitièmes de finale dont le score témoigne (2-1) de la difficulté de ses phases de jeu pour l'Ajax.

En manque de réussite lors du match aller, les Hollandais ont su inverser la tendance. Cependant, nombres d'occasions furent vendangées par les attaquants. Le problème n'est donc pas tout à fait réglé.

Les prises de risques lors des relances au niveau de la base défensive sont aussi un point faible qu'il faudra corriger pour la suite de la compétition. En effet, De Jong durant le match retour a perdu 2 ballons devant sa ligne de défense. 2 ballons qui furent vraiment dangereux pour la défense de l'Ajax qui aurait pu être éliminée sans la maladresse des Madrilènes...

Publicité

Lire la suite