Publicité
Publicité

Hier soir avait lieu le huitième de finale aller de la Champions League entre l'Ajax d'Amsterdam et le Real Madrid. Résultat des courses, victoire 2-1 pour le Real Madrid qui a, malgré tout, énormément souffert pendant ce match. Une défaite donc pour l'Ajax, qui voit ses chances d'accéder au prochain tour diminuer fortement ; mais une défaite qui au delà du score n'est pas totale...

Retour du football champagne à l'Ajax

En effet, l'ancien club du légendaire Johan Cruyff était loin, très loin même d'être ridicule hier soir. Bien au contraire, l'équipe hollandaise était supérieure dans quasiment tous les compartiments du jeu. Un jeu fait de passes courtes, d'alternances entre vitesse et possession, entre profondeur et jeu en triangle...En bref, un jeu basé sur l'idée du Tiki-Taka.

Publicité

Les relances courtes et rapides des défenseurs centraux (De Light, Blind) et milieux axiaux (De Jong, Lasse Shone, Van de Beek) ont permis à l'Ajax d'avoir un contrôle absolu du jeu. L'animation offensive axiale ou sur les cotés a clairement mis à mal la défense et tout le milieu de terrain du Real Madrid.

Le pressing hollandais faisait un mal fou aux relances du Real Madrid qui peinait à se libérer. Les récupérations hautes de l'Ajax posant d'énormes problèmes à la défense qui avait la chance ce soir là, d'avoir un grand Thibaut Courtois. Le jeu développé par l'Ajax aura sans doute marqué les esprits hier soir en attendant le match retour.

Un style qui a étouffé complètement le Real Madrid jusqu'au rush décisif de Vinicius Junior qui servait un Karim Benzema, auteur de son 60ème but en Champions League.

Publicité

Une équipe pas assez incisive

Toutefois, malgré un style de jeu à la fois déroutant et flamboyant, l'Ajax a manqué de tranchant notamment devant le but. Et si les situations se sont multipliées devant un Courtois des grands soirs, les attaquants n'ont jamais pu être décisifs. L'entrée de Dolberg a permis de mieux trouver certains espaces dans la surface de réparation, sans cependant "tuer" le match.

Un manque de tranchant peut-être dû au manque d'expérience de ces jeunes joueurs en Champions League, qui a viré à la victoire finale du Real Madrid. Adroit sur les seules occasions de contres laissées par les joueurs de l'Ajax, le Real Madrid a su être incisif au bon moment et privera sans doute l'Ajax et son beau Football d'un quart de finale.

Publicité

L'efficacité légendaire des joueurs de la Casa Blanca a de nouveau frappé. Le Real Madrid fait bien encore partie des favoris pour la victoire finale en attendant le retour au Bernabeu.