Samedi soir, le Barça s'imposait de nouveau sur la pelouse du grand rival historique, le Real Madrid sur le score de 1-0. Un score logique qui vient confirmer une victoire plutôt bancale 3-0 mercredi soir. Un enchaînement de Clasicos dont on peut déjà tirer quelques enseignements pour la suite de la saison des deux mastodontes espagnols.

Un Barça qui monte en puissance

Malgré le mauvais match réalisé mercredi face au Real Madrid, le Barça a su être efficace et gagner ce match de la pire des manières.

Publicité

Là où il y a quelques temps, le Real était un habitué de ces victoires contre le court du jeu, la tendance semble s'être inversée. Le Real a produit du jeu, du beau jeu fait de combinaisons, de passes et d'occasions, quand le Barça s'est contenté de défendre et d'être tranchant devant le but.

Samedi soir la prestation catalane était autre. Entre possession et gestion des temps faibles, le retour d'Arthur a bonifié le jeu blaugrana. Avec un Barça fort, conquérant et ne mettant clairement pas toutes ses forces dans la bataille, Valverde a de quoi se frotter les mains.

Une défense retrouvée, avec des cadres peu à peu retrouvés aussi (Piqué, Suarez ou Rakitic auteurs de belles performances), le Barça monte en puissance quand Lionel Messi semble se reposer avant les échéances à venir en Champions League. Seul le cas Coutinho peut inquiéter mais nul doute qu'avec une équipe en pleine confiance, le Brésilien retrouvera peu à peu son niveau jeu.

Un Real Madrid inquiétant

Toutefois, si le Barça commence à monter en puissance, le Real quant à lui semble régresser de nouveau.

Publicité

Après les deux coups de massue reçus de la part de l'éternel rival, il va être difficile de se relever avant le match retour en Champions League face à l'Ajax téméraire de De Jong.

En effet, la défense ne semble plus aussi au point que par le passé (Pepe manque-t-il encore ?), le milieu de terrain a du mal à surprendre les adversaires et l'attaque ne concrétise pas les occasions. Vinicius et Benzema couverts d'éloges il y a quelques jours, n'ont pas su concrétiser la moindre occasions face au Barça.

L'apport dans le jeu n'est pas à remettre en cause au vu de leur performance respective, cependant, la qualité première d'un attaquant doit être de marquer, surtout au Real Madrid.

Le jeu de la Casa Blanca ne déséquilibre plus et les nombreux centres des latéraux paraissent vains puisque aucun buteur ne les reprend. Et voilà la clef qu'il manque aujourd'hui au Real Madrid selon José Mourinho, un buteur. Dans tous les cas, cette saison est d'ores et déjà à oublier sur le plan national en attendant le match face à l'Ajax...

Publicité