Ernesto Valverde est le coach du FC Barcelone depuis l'été 2017, et bien qu'il soit souvent décrié par son jeu mis en place, force est de constater que l'ancien joueur blaugrana met tout le monde d'accord avec son palmarès, avec déjà 1 Liga, 1 Copa del Rey et 1 Supercoupe d'Espagne en seulement 1 saison et demi. Toutefois, de par le jeu proposé mais aussi ses compositions d'équipe parfois peu académiques par rapport à l'histoire du Barça, Valverde collectionne les critiques. Des critiques parfois justifiées lorsque l'on repense à l'élimination en Champions League de l'année dernière...

Publicité

Des choix douteux

Valverde est arrivé peu après le départ de Dani Alves du Barça. Le poste de latéral droit étant vacant et sans l'ombre d'un remplaçant, c'est donc Sergi Roberto, pur produit de la Masia qui a donc rempli ce rôle sous les ordres de Luis Enrique. Cependant, malgré le départ de Neymar, le Barça a recruté un véritable latéral droit prometteur, Nelson Semedo. Seulement, le véritable titulaire encore aujourd'hui à ce poste n'est autre que le héros de la remontada. Et bien que ses performances soient satisfaisantes, elles sont loin d'être au niveau que l'on pourrait attendre.

Semedo, quant à lui a bien profité de la dernière blessure de son coéquipier enchaînant les bonnes prestations. Mais Valverde possède son 11, sa base et n'en bouge que rarement... Ainsi les Rakitic, Busquets, Messi ou Suarez ne sont quasiment jamais remplacés. En effet, Samper, jeune joueur de la Masia n'a quasiment pas joué à la place de Busquets avant sa blessure, Munir, Deulofeu et Denis Suarez ont eux tous dû partir. Autant de joueurs qui n'ont pas vraiment leur chance et qui quittent peu à peu le navire malgré seulement quelques apparitions parfois.

Publicité

Le cas du latéral gauche interpelle aussi. Lucas Digne parti cet été a laissé une place de remplaçant de choix pour les jeunes Cucurella ou Miranda. Seulement, le premier est parti en prêt et le second ne joue quasiment pas. Un poste essentiel où Jordi Alba excelle mais va malheureusement pour le Barça, vite se fatiguer.

Une rotation compliquée

Valverde fait ses choix et se permet parfois d'innover, comme la semaine dernière face à Séville où le coach catalan a décidé de se passer de Busquets et Messi, laissés au repos.

Résultat, une défaite logique 2-0.

En effet, rares sont les remplaçants qui donnent pleinement satisfaction. Seuls Semedo, Vidal, Cillessen et Coutinho donnent à peu près satisfaction, de quoi rentrer dans ce groupe qui semble se fermer de plus en plus à la concurrence. Les jeunes blaugrana de la Masia apparaissent comme fébriles face au haut niveau. Ainsi, Miranda, Chumi ou Malcom ont déjà grillé pas mal de jokers, avec des prestations que l'on peut qualifier de laborieuses.

Là est toute la difficulté de Valverde qui doit dans le même temps faire face aux critiques de sa non rotation mais aussi de sa rotation qui ne marche pas, notamment en Copa del Rey, où seuls Alena ou Denis Suarez ont su marquer quelques points.

Publicité

Une tache qui s'avère très compliquée pour l'entraîneur du Barça qui une fois encore, va devoir faire face aux pressions de victoires et de qualité du jeu tout en faisant tourner un effectif pas toujours au niveau.