Pour Greg Popovich, envoyer Tony Parker à Charlotte n'était pas vraiment une chose facile. Même si le meneur français n'a plus le même impact qu'auparavant sur le jeu des Spurs, on sait qu'il reste toujours dans le coeur des supporters et ce n'est pas son temps de jeu, qui s'est réduit durant ces derniers mois, qui changent cet amour. C'est normal pour quelqu'un qui a grandement participé à l'obtention des 4 titres NBA pour cette équipe du Texas, aux côtés de Tim Duncan et Manu Ginobili. Et oui, ils ont écrit une grande partie de l'histoire des Spurs.

Publicité

Tous les fans, passionnés ou non, ont bien en tête qu'il n'est pas dans ses habitudes de créer le buzz (envie de transfert, incompréhension ou même dispute avec son coach Greg) et ses coéquipiers de l'époque peuvent très certainement en témoigner.

Vers une fin de carrière, mais toujours dans le milieu du basket

Ce n'est peut-être pas encore le moment de ranger ses baskets, mais on peut légitiment penser que les années passant, la fin de carrière est proche.

Les derniers investissements de Tony Parker laissent bien évidemment à penser qu'il sera toujours dans le milieu du basket. Actuellement actionnaire majoritaire et président du club français de l'ASVEL Lyon Villeurbanne, il fera donc le bonheur des fans français. Sans doute, il continuera aussi d'apporter son soutien à la Fédération française du basket - FFBB.

Tony Parker a signé un contrat de 2 ans avec les Hornets Charlotte, l'équipe de Michael Jordan, seulement il y a eu un moment où il a laissé entendre qu'il pourrait prochainement suivre le même chemin emprunté par Tim Duncan et Manu Ginobili dès cette année. Parker a toujours dit qu'il voulait faire 20 ans aux Spurs, donc sa Majesté peut toujours espérer le voir finir ses 2 ans dans sa franchise.

Publicité

Jusque là, tout ce qu'il fait sur le terrain montre qu'il représente encore une menace pour l'équipe adverse et une aide si précieuse pour tous ces coéquipiers surtout pour Kemba Walker.

Un nouveau titre de champion NBA pour finir en beauté

C'est surtout une grande chance pour ces jeunes coéquipiers de l'avoir à ses côtés, que ce soit en dehors ou sur le terrain car le vétéran ne manque jamais de donner des précieux conseils quand l'occasion se présente. Il faut toujours se méfier de Parker, derrière ce vétéran, se cache un redoutable finisseur et un passeur hors norme.

Sa vitesse, ses dribles et sa vision du jeu sont toujours là, malgré l'âge. Ses performances durant le macth contre les New york Knicks en disent long, avec ses 15 points et 4 passes décisives. Espérons qu'il aidera les Hornets à décrocher une bague de champion avant de plier bagage.