Strasbourg a accroché le Paris Saint-Germain (2-2) au Parc des princes dimanche soir. Les deux équipes disputaient le tout dernier match de la 31e journée de Ligue 1, avec la perspective d'un huitième sacre pour les Parisiens en cas de victoire. Pas de bol donc pour les hommes de Thomas Tuchel qui devront encore patienter un petit moment, alors qu'ils auraient pu s'installer comme le premier club des grands championnats à soulever le trophée cette saison.

Publicité
Publicité

Le signe peut-être que le club de la capitale semble encore mal gérer la pression.

Il faut dire qu'à l'issue de la rencontre, les visages des supporters parisiens laissaient apparaître une forte pointe de déception. Après le match nul (1-1) rendu par son dauphin lillois quelques heures auparavant face au Stade de Reims (6e), tous les observateurs du foot s’attendaient à un sacre de Paris. Mais, il semblerait bien que les Alsaciens en avaient décidé autrement.

Publicité

Loin de l'ouverture du score, à la 13e minute, par l'attaquant camerounais Choupo-Moting, la formation de Thierry Laurey va montrer un visage séduisant en première période.

Paris surpris dans le premier acte

Fort de l'envie de revenir dans la partie, Strasbourg n'hésitera pas à lâcher ses coups pour mettre en grosses difficultés les Parisiens. Bien lancé sur une contre-attaque, Lionel Carole servira son coéquipier Nuno Da Costa d'un centre parfaitement repris par celui-ci en direction des buts pour sonner l'égalisation (25e).

Ne manquez pas les dernières informations!
Cliquez sur le sujet qui vous intéresse le plus. Pour ne rien manquer, nous vous tiendrons informé des dernières informations sur le sujet.
PSG

Deux minutes après, l’improbable finira par se produire, avec le premier buteur parisien qui empêchera un tir de Nkunku d'achever sa course dans les filets.

Une séquence incroyable qui n'a pas manqué d'alimenter depuis les commentaires les plus fous sur les réseaux sociaux. A la 38e minute, Anthony Gonçalves donnera même l'avantage aux Strasbourgeois d'une superbe demi-volée aux abords de la surface de réparation.

Il faudra attendre le retour des vestiaires pour enfin voir les hommes de Thomas Tuchel mettre de l'intensité dans le match. Un état de fait à mettre au crédit des entrées en jeu de Kylian Mbappé et Julian Draxler.

Mbappé pour un nouveau souffle

Porté par sa vitesse et sa belle réactivité, le jeune prodige tricolore va en effet changer du tout au tout le visage jusque-là délivré par son équipe, en procurant au PSG pas moins de quatre occasions en à peine 10 minutes de jeu !

Publicité

Les Strasbourgeois resteront solides durant de longues minutes, avant de céder à la 82e minute, face à la tête bien sentie du défenseur parisien Thilo Kehrer entré en jeu quelques minutes auparavant en remplacement de Christopher Nkunku.

Un but égalisateur qui viendra sauver le club de la capitale d'une sévère humiliation à domicile. Pour le reste, même s'ils installeront le siège devant les buts strasbourgeois, les joueurs franciliens finiront par concéder le match nul, lâchant au passage leurs premiers points de la saison au Parc des princes.

Publicité

Il reste désormais à attendre la nouvelle occasion qui se présentera le 14 avril chez le dauphin lillois. A moins que ce dernier ne retourne la situation.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite