Les Girondins de Bordeaux recevaient l'Olympique de Marseille, en ouverture de la 31ème journée de Ligue 1. Bordeaux, qui restait sur 6 matchs sans victoire en championnat, qui n'a pas remporté un match depuis l'arrivée de son nouvel entraîneur, Paulo Sousa, devait s'imposer à domicile pour renouer avec la victoire et s'éloigner un peu plus des places de relégation. Quant à l'Olympique de Marseille, un faux pas était interdit. L'OM qui n'a pas goûté au gout de la victoire, depuis sa défaite lors du classique de la Ligue 1, avait l'obligation de gagner pour ne pas voir s'échapper la Ligue des Champions la saison prochaine.

Publicité

Pour ce match, contre une équipe bordelaise que Marseille n'a pas battu chez elle depuis 42 ans, l'entraîneur de l'OM, Rudi Garcia avait décidé de laisser sur le banc son buteur, Mario Balotelli, de titulariser enfin Dimitri Payet relégué au rôle de remplaçant depuis plusieurs matchs et d'opter pour un 4-2-3-1 avec Germain en pointe de l'attaque. De son côté, Sousa a opté pour un 3-4-3 et a modifié ses plans offensifs après le nul obtenu sur la pelouse d'Amiens. Karamoh, titulaire lors de ce match est remplacé par Kamano, Jimmy Briand a pris place à la pointe de l'attaque et De Préville s'est retrouvé sur le côté droit.

Un match sous pression

Les joueurs de Paulo Sousa ont été bons durant ce match contre Marseille. Une rencontre qui est toujours spéciale pour les Aquitains. Costauds défensivement et portés par un Benoît Costil qui a fait les arrêts qu'il fallait, les Bordelais ont été réalistes et ont puni Marseille quasiment sur leurs seules occasions. Après un penalty concédé sur une main de Radonjic, Kamano le transforme et donne l'avantage à son équipe en première période. Au retour des vestiaires, le FCGB a beaucoup subi, mais cela n'a pas empêché De Préville de venir assommer l'OM sur un contre éclair à la 71ème minute et de donner la victoire aux siens.

Publicité

Enfin, la fin de match a été tendue. Quelques scènes de conflits à noter entre les deux équipes. Des scènes qui sont apparues suite à l'entrée en jeu de Balotelli à la 69ème. L'attaquant italien s'est plusieurs fois embrouillé avec le défenseur bordelais : Pablo. Après un coup reçu sur le nez par Balotelli, Pablo est venu se faire justice lui-même, en mettant un coup d'épaule au joueur phocéen et s'est vu exclure par l'arbitre.

L'OM dit adieu au podium

En effet, une non qualification à la coupe au grands oreilles serait un énorme échec au projet marseillais.

L'OM a fait de la qualification à la Ligue des Champions l'un de ses objectifs, depuis l'arrivée des dirigeants américains sur la Canebière en octobre 2016. On peut dire que ce sera encore un objectif raté. Avec cette défaite de Marseille contre Bordeaux, Marseille dit certainement adieu au podium et voit même sa 4ème place, synonyme de qualification en Ligue Europa, être sérieusement menacée. Et cela risque d'avoir des énormes conséquences. Le fait de ne pas disputer les compétions européennes la saison suivante pourrait ralentir le projet de l'Olympique de Marseille, réduire son budget et entraîner un recrutement pas emballant pour l'équipe et ses supporters.