La nouvelle est tombée mardi comme une belle surprise pour les supporters de l'Olympique de Marseille : André Villas-Boas est le nouvel entraîneur du club phocéen. Le Portugais a officiellement été présenté au public ce mercredi. Avec un contrat censé courir sur les deux prochaines années, il succède à Rudi Garcia, parti sur fond de mauvais résultats engrangés cette saison en France et en Europe.

Il faut dire que cette arrivée au sein de l'OM était une forte tendance des derniers jours. Cela n'a donc pas perdu de temps à se graver dans le marbre, le "Special two" a débarqué sur la Canebière à l'approche d'un Mercato qui s'annonce plutôt riche.

Et pour ses premiers mots aux Marseillais, l'ancien adjoint de José Mourinho a affiché sa volonté d'engager toute sa personne dans le projet de Jacques-Henri Eyraud, afin de replacer le club olympien en Europe dans le rang qui est le sien, à la vue de son histoire.

Un tandem annoncé avec Carvalho

Le discours ne devrait pas manquer de séduire les fans ; mais comme il est de coutume chez les Phocéens, c'est au pied du mur qu'il devrait être jugé. D'autant qu'il remplace le très décrié Rudi Garcia qui est, lui, annoncé à Séville.

Dans ses bagages, le technicien de 41 ans a amené avec lui, comme adjoint, l'ancien défenseur Ricardo Carvalho, qui vivra sa toute première expérience sur un banc depuis qu'il a pris sa retraite en 2017 : c'est d'ailleurs un peu avant ce moment-là qu'il a fait sa rencontre avec Villas-Boas.

Les deux hommes se sont connus au Shanghai SIPG, en Chine où ils avaient tous deux effectué leurs derniers contrats. Carvalho y achevait en effet sa carrière sous les ordres de son compatriote arrivé en Chine pour tenter de se relancer après quelques mois de repos.

Vous l'avez manqué?
Cliquez sur le boutton ci-dessous pour voir les informations que vous ne voulez pas manquer, au moment où elles arrivent.
OM Mercato

Toutefois dans les détails du contrat qu'il signe à l'OM, on note que le "Special two" a largement revu ses prétentions salariales à la baisse : il touchera 450 000 euros mensuels, bien loin des 8,5 ou des 12 millions d’euros annuels qu'il touchait en Russie et en Chine.

Le choix de Zubizarreta

C'est tout de même une prise de choix que la direction a réussi à faire en attirant dans ses filets Villas-Boas. Porto, Chelsea, Tottenham, Zénith Saint-Pétersbourg, le Portugais a eu à tenir par le passé des vestiaires assez bien fourni.

Il compte même un palmarès séduisant avec, en 2011, un triplé réalisé avec Porto sur la Primeira Liga, la Taça de Portugal et la Ligue Europa. Il est clairement une alternative valable aux yeux du directeur sportif Andoni Zubizarreta, qui en avait fait une priorité depuis quelques semaines.

Objectif affiché, s'appuyer sur son profil et son expérience pour redonner un bon coup de fouet à un Champions Project quelque peu à l’arrêt. Après une saison ratée loin de toute perspective sur la scène européenne, il fallait une réaction puissante du club.

C'est désormais chose faite, avec l'arrivée d'un coach de poids qui ne manque déjà pas de dresser les éloges de l'OM. Il devrait à présent s’atteler dans les prochaines semaines à construire l'effectif avec lequel il veut remettre le club sur les rails lors du prochain exercice.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite