L’hécatombe se poursuit pour Team USA. Il y a eu des déclinaisons pour la sélection américaine qui ont été des simples choix (priorité à la préparation pour la prochaine saison NBA), celle de Kyle Lowry est devenue officielle des suites d’une blessure qui ne lui permettra pas de disputer la coupe du monde.

Un champion NBA absent

Le stage de préparation qui a débuté depuis le 5 août à Las Vegas pour les Etats-Unis a vu de nouveaux visages sur les parquets d’entrainement. Après les derniers forfaits de Damian Lillard (Portland) et DeMar DeRozan (San Antonio) vient s’ajouter celui de Kyle Lowry.

Le meneur de Toronto, opéré du pouce gauche en juillet, ne sera pas remis à temps pour disputer le Mondial en Chine (31 août - 15 septembre). C’est un nouveau coup dur pour Gregg Popovich qui perd là un champion NBA. ‘J'aime jouer pour l'équipe des États-Unis mais je dois renoncer à cette compétition et soutenir l'équipe de chez moi’, a écrit sur son compte Instagram Kyle Lowry.

Du jamais vu depuis 1992

Son départ ne laisse que deux All-Stars dans l'équipe, Khris Middleton et Kemba Walker, du jamais vu depuis les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992, année où les joueurs NBA sont pour la première fois venus en équipe nationale.

S’il on sait que la ligue nord-américaine est privilégiée depuis 20 ans et que les mondiaux n’intéressent plus trop les superstars US, cette édition ressemble à un fiasco avant même que la compétition n’ait débutée. Attention, cela reste tout de même les Etats-Unis avec des joueurs de talent et un coach ultra expérimenté. La compétition en sortira peut être grandie avec plus de suspense et des cartes qui, à coup sûr, sont redistribuées.

Le moment de prouver

Impossible de dire aujourd’hui qui gagnera cette coupe du monde. Avec un Team USA qui alignera une équipe D et des pays qui auront faim et dans leurs rangs non seulement des joueurs NBA, mais des redoutables athlètes en Europe, on assistera sans doute à un championnat très indécis. L’Argentine, la Serbie voire la France pourrait en profiter. Une chose est sûre, comparée aux autres années, tomber sur les Etats-Unis en phase éliminatoire ne sera pas une si mauvaise nouvelle que cela.

Pour Team USA, le challenge est passionnant. Gagner avec cette équipe ferait taire pas mal de monde et montrerait encore une fois au monde entier que le basket est leur sport de prédilection. Et le faire sans des LeBron, Harden, Westbrook ou encore Leonard ferait du bien au sport.

Les Etats-Unis seront dans le groupe E du mondial en Chine avec la Turquie, la République Tchèque et le Japon. Rien d’insurmontable pour Team USA qui disputera ses six premiers matches à Shanghai.

Coup d'envoi dans un peu plus de quinze jours (du 31 août au 15 septembre 2019).

La France, elle, sera dans le groupe G avec l’Allemagne, la République dominicaine et la Jordanie.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite