Netflix a lancé ce mercredi 5 août le documentaire "Anelka, l'incompris", dans lequel il revient sur la carrière de l'ancien joueur du Real Madrid et l'un des plus grands talents français de ce siècle. Dans ce documentaire, l'attaquant français a parlé de son passé et de son présent, mais également de l'actualité du Football. Ainsi, il décrit Kylian Mbappé comme l'un des meilleurs joueurs du monde. Il a bien entendu évoqué son incident avec le sélectionneur des Bleus de l'époque, Raymond Domenech, lors de la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud.

L'ancien international français n'a jamais été comme les autres.

L'attaquant, qui a passé une saison au Real Madrid, est resté à jamais dans la mémoire des supporteurs de la Casa Blanca pour trois raisons : son prix (220 millions de France soit 34 millions d'euros), sa personnalité et ses deux buts contre le Bayern Munich qui qualifient le club madrilène pour la finale de la Ligue des Champions à Paris. Le joueur a connu une multitude de clubs et de nombreux pays durant sa carrière : PSG et Arsenal avant son arrivée au Real Madrid, puis un deuxième passage à Paris et par la suite Liverpool, Manchester City, Fenerbahçe, Bolton, Chelsea, Shanghai Shenhua, Juventus Turin, West Brom et Mumbai City.

Les aveux de Nicolas Anelka sur l'épisode Knysna

L'un des moments les plus tendus de la carrière d'Anelka s'est produit en 2010 lors de la Coupe du monde en Afrique du Sud.

Après avoir perdu 2-0 contre le Mexique, l'attaquant s'est dirigé droit vers Raymond Domenech dans les vestiaires pour lui asséner des injures. L'Equipe a recueilli le témoignage quelques jours plus tard, ce qui a provoqué l'expulsion immédiate du joueur de la sélection, provoquant une crise sans précédent au sein de l'équipe de France.

L'ancien chouchou du Parc des Princes explique qu'il était rentré dans les vestiaires très frustré de ne pas avoir eu beaucoup de ballons à toucher et de ne pas pouvoir trouver de solutions pour aider l'équipe à remporter le match. Par la suite, quand Raymond Domenech avait cité son nom devant les autres joueurs, Nicolas Anelka n'avait pas apprécié et il était furieux contre son sélectionneur, car il se sentait comme étant l’ennemi public numéro 1 et il prenait cela comme une agression.

Par la suite, il livre sa version des faits : "Ce que j’ai dit ce jour-là, c’est : ‘T’as qu’à la faire ton équipe de mer.e." a t-il déclaré dans le documentaire diffusé sur Netflix depuis ce mercredi 5 août.

Nicolas Anelka et la Une de L'Equipe

Pour ce qui est de la Une du quotidien sportif français L'Equipe, l'ancien joueur des Blues de Chelsea n'arrive toujours pas à y croire. En effet, Nicolas Anelka avoue que lorsqu'il avait vu la couverture de L'Equipe, il ne savait pas si c'était une plaisanterie ou pas. Il explique qu'insulter la mère du coach est une chose très grave qui n'arrive pas tous les jours et qu'il ne comprenait pas comment un journal aussi sérieux pouvait faire une telle Une.

Par la suite, il avoue que la première victime de cet incident c'était lui, et ses coéquipiers chez les Bleus également, tout le monde les a appelés pour connaître la véracité de ces paroles. "Les gens qui me connaissent savent que si j'avais dit ça, j'aurais été le premier à l'assumer", a t-il déclaré.

La suite on l'a connaît, les coéquipiers de Nicolas Anelka en équipe de France n'ont pas voulu s’entraîner en signe de protestation sur l'exclusion du joueur du groupe. Le buteur francilien a déclaré que le soutien de ses partenaires était la chose la plus importante. Anelka avoue qu'il leur avait demandé de se concentrer sur le terrain, mais qu'ils n'ont pas voulu l'écouter et qu'ils allaient protester.

L'OM aurait pu recruter Nicolas Anelka

Dans une interview qu'il a accordée à Konbini pour faire la promotion du documentaire diffusé sur Netflix depuis ce mercredi 5 août, consacré à sa carrière , l'attaquant formé au centre de formation du PSG révèle avoir été en contacts avec les dirigeants de l'Olympique de Marseille pour un éventuel transfert du coté de la Canebière.

En effet, il avoue que lorsqu'il était encore à Arsenal, les Olympiens étaient intéressés par sa venue. Ainsi, il avait eu une discussion avec Rolland Courbis. Et il affirme que ça aurait pu se faire.

Suivez la page PSG
Suivez
Suivez la page OM
Suivez
Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!