Pablo Longoria et André Villas-Boas semblent continuer efficacement leur collaboration. Les annonces de l'entraîneur portugais à l'issue d'un OM -LOSC décevant et chanceux sont en train de se traduire en actes. Et pour cause, beaucoup de jeunes prometteurs sud-américains apparaissent comme des cibles.

Luis Henrique, la 'pépite' brésilienne vers l'OM ?

Joueur de Botafogo, le jeune Brésilien est promis à un bel avenir à en croire de nombreux observateurs du Football auriverde. Âgé de seulement 18 ans, le joueur impressionne et suscite l'interêt de la direction marseillaise qui souhaiterait l'enrôler pour une somme n'excédant pas 10 millions d'euros.

Somme qui ne conviendrait pas à Botafogo qui aimerait faire monter les enchères en insistant sur la polyvalence de sa "pépite". Salomon Kalou, l'ancien joueur de Chelsea, qui évolue aujourd'hui à ses côtés au Brésil a d'ailleurs évoqué sur la chaîne Telefoot sa capacité à pouvoir évoluer dans plusieurs rôles :

Olivier Tallaron affirme même qu'un accord a été trouvé entre les deux clubs pour un montant de 12 millions d'euros.

Cette information est toutefois à prendre avec des pincettes tant le dossier inquiète par sa complexité. Plusieurs problèmes, de différents ordres, se posent à l'OM.

Interrogations et réticences autour du transfert

L'annonce d'Olivier Tallaron a du mal à passer du côté des supporters marseillais. La fausse information sortie sur le plateau de Canal+ concernant "l'accord" pour M'Baye Niang, le buteur de Rennes, a laissé des traces puisque depuis, André Villas-Boas n'a cessé d'affirmer qu'il n'était absolument pas intéressé.

L'heure est donc à la précaution pour ce qui concerne le mercato de l'OM qui demeure agité. D'autant plus que le dossier Henrique semble réserver de nombreuses (mauvaises) surprises...

Les dirigeants olympiens subissent de nombreuses critiques liées à l'état physique de leurs recrues offensives qui arrivent trop souvent avec des blessures.

À l'image de Kostas Mitroglou, toujours poussé vers la sortie, ou Dario Benedetto, qui ont signé blessés. La potentielle future recrue se remet à peine d'une blessure des plus problématiques : une pubalgie. Luis Henrique n'a repris l'entraînement que la semaine dernière et devrait manquer de rythme. De plus, le caractère récurrent de ce genre de pépins physiques inquiète au plus haut point. Wolsburg aurait d'ailleurs renoncé à faire une proposition à cause de la potentielle difficulté de guérison de la pubalgie, considérée comme une des plus problématiques. La visite médicale à la Commanderie s'annonce donc cruciale.

Au-delà de ces considérations, l'aspect financier s'annonce broussailleux car l'attaquant voit ses droits détenus à 40% par Botafogo et 60% par son club formateur Três Passos.

L'Equipe affirme cependant que le joueur et ses représentants sont d'accord avec l'OM pour les termes du contrat qui durerait 5 ans.

Le mercato de l'OM ne serait pas fini

Pablo Longoria a fait savoir en interne que la signature d'un second attaquant restait envisageable. Le nom de Marcos Paulo ne cesse de revenir malgré le démenti du club phocéen à son sujet. L'attaquant de 19 ans qui évolue à Fluminense et qui possède un passeport portugais, serait bel et bien toujours dans les petits papiers et coûterait autour de 15 millions d'euros. Balle dans le camp des Marseillais donc, qui semblent pour le moment temporiser. UOL, média local, annonce également que les exigences de Fuminense pourraient être revues à la baisse.

L'autre bombe nous provient de Santos, club formateur Neymar, dans la tourmente suite aux affaires de racisme de OM-PSG. Kaio Jorge attiserait de nombreuses convoitises dont celles de l'OM, qui serait bien placé dans la course.

Sacré champion du monde U17 l'année dernière avec la sélection auriverde, le jeune avant-centre de 18 ans y a marqué 5 buts. Son premier contrat professionnel s'achève en 2021 et Santos aurait besoin de rééquilibrer ses comptes, de quoi donner de l'espoir aux supporters marseillais.

Suivez la page OM
Suivez
Suivez la page Mercato
Suivez
Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!