Ce dimanche avait lieu le premier Clasico de la saison. Mais au lieu de faire la publicité pour le Football, cette rencontre aura été marquée par de nombreux actes de violence et notamment 5 cartons rouges à la fin de la rencontre. Retour sur ce match de la honte remporté par l'Olympique de Marseille sur le score de 1-0.

Un acte raciste de la part d'Alvaro Gonzalez ?

A la 97e minute de jeu, la rencontre a pris une mauvaise tournure puisque pas moins de 5 expulsions ont eu lieu pendant cette action. Neymar a notamment été expulsé pour avoir mis une petite "tape" sur un joueur de l'Olympique de Marseille.

Mais la réaction de la star parisienne peut s'expliquer, il accuse notamment à plusieurs reprises Alvaro Gonzalez de commentaires racistes. D'après le rapport de Canal+, il semblerait que le joueur ait déclaré :"Ferme ta bouche, sale singe". Dès lors, le joueur s’en est confié directement à l’arbitre central ainsi qu’à un de ses assistants pendant la rencontre, mais rien n'y fait, l'arbitre ne souhaitait pas revoir les images.

C'est désormais aux autorités compétentes de prendre l'affaire et de décider des sanctions ou non. Si les faits et les insultes sont avérées, il faut préciser qu'Alavaro Gonzalez risque très gros. En effet, le joueur de l'Olympique de Marseille risque jusqu'à 10 matchs de suspension d'après les critères de la Fédération française de football.

Pour son geste, la star du PSG risque aussi gros, le règlement peut aller loin avec une suspension de 4 à 7 matchs selon la gravité de l'acte.

Un crachat de Di Maria sur Alvaro Gonzalez ?

L'Olympique de Marseille y va également de son accusation puisque le club estime que Di Maria a eu un geste déplacé envers Alvaro Gonzalez.

En effet, l'attaquant du PSG est accusé d'avoir craché sur le joueur lors de la première moitié de la rencontre. Si le crachat était avéré, Di Maria pourrait prendre cinq matchs de suspension puisque depuis la crise du Coronavirus, il faut faire très attention avec le faire de cracher et de tousser volontairement sur quelqu'un.

L'arbitre de la rencontre n'a rien voulu savoir même si les Marseillais réclamaient la vidéo.

Il faut dire que, à moins qu'on puisse avoir une autre vue, les images que l'on voit passer actuellement ne permettent pas de savoir avec certitude si Di Maria a craché au visage de son adversaire. Une chose est certaine, la LFP mènera une enquête et toute personne reconnue coupable de racisme ou de crachats sera traitée en conséquence et c'est tout ce qu'il y a à retenir dans ce match de la honte.

Heureusement pour Marseille, la victoire après 10 ans de disette suffit à son bonheur. Affaire à suivre donc.

Suivez la page PSG
Suivez
Suivez la page OM
Suivez
Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!